Découvrez l'univers crypto en profondeur

Crypto : Le Nigéria développe une plateforme sur Algorand

Le Nigéria vient d’annoncer un partenariat avec des entreprises du secteur de la blockchain pour développer une plateforme sur Algorand.
Nigeria banquier

Dernière modification effectuée le 08.08.2022 19:00

L’adoption de la blockchain et des crypto monnaies continue dans les pays africains. Le Nigéria vient d’annoncer un partenariat majeur avec des acteurs du secteur afin de porter un projet en matière de propriété intellectuelle sur la blockchain Algorand.

Au travers d’un accord exclusif de trois ans sur les droits de propriété intellectuelle (DPI), l’entreprise Developing Africa Group récupère le projet de commercialisation des DPI créés et enregistrés dans le pays.

Concrètement, la société devra lancer une plateforme nationale permettant aux citoyens nigériens de télécharger, échanger, négocier et vendre des produits issus de la propriété intellectuelle. Grâce à ce mécanisme, les Nigérians pourront recevoir des revenus découlant de l’exploitation de leur création.

Ce partenariat accorde à l’entreprise le droit de développer la plateforme officielle du pays dans lequel les utilisateurs pourront intégrer des marques, des brevets et évidemment des droits d’auteurs. Cette application contiendra le portefeuille officiel du pays au sein duquel les citoyens recevront les redevances et recettes.

Algorand au centre du projet développé par le Nigéria

Developing Africa Group a eu la possibilité de choisir des partenaires de confiance pour développer ce projet.

De fait, une collaboration avec l’entreprise latino-américaine Koibanx a été annoncée. Cette société de tokenisation d’actifs et d’infrastructures financière sera chargée du développement de la crypto monnaie officielle de la plateforme. De plus, la construction de la plateforme sera entièrement réalisée sur la blockchain Algorand.

Ben Oguntala, patron de Developing Africa Group, considère que « le protocole d’Algorand offre non seulement les performances, l’évolutivité, la sécurité et les fonctionnalités nécessaires à la mise en œuvre d’un projet d’une telle envergure, mais il est également respectueux de l’environnement, ce qui est important pour le gouvernement et correspond parfaitement à la philosophie de l’industrie créative que nous visons ici ».

Algorand Nigéria

Algorand, pilier du « plus grand projet de crypto monnaie au monde » ?

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise Koibanx et Algorand s’associe dans la construction dans un projet d’envergure.

Récemment, leur synergie s’était déjà étendue à plusieurs initiatives nationales publiques et privées en Amérique latine. On peut, par exemple, évoquer le lancement d’un programme national d’identification et d’information des citoyens basé sur la blockchain en Colombie ou encore la plateforme nationale d’enregistrement mise en place au Salvador.

Dans un thread sur Twitter, Algorand s’est montré élogieux à l’égard du Nigéria. Le projet considère que le pays représente un géant financier ayant une influence majeure dans le monde.

À l’appui de cette prise de position, Algorand rappelle que l’industrie créative nigériane représente l’une des industries les plus innovantes dans le monde. Elle génère 8 milliards de dollars pour l’économie du pays tout en permettant à environ un million de Nigériens de travailler. De fait, cette industrie devrait générer des revenus estimés à 10,8 milliards de dollars d’ici 2023 et représenter 1,4% du PIB (produit intérieur brut) du Nigéria.

En raison de ces différents points, le PDF de Koibanx, Leo Elduayen, estime « que cette initiative pourrait changer la vie de plus de 50 millions de personnes » faisant de cette collaboration le plus grand projet de crypto monnaies au monde.

Articles qui pourraient vous intéresser