Mining : Le hashrate de l’ETC explose après The Merge

Après The Merge, le hashrate global de l’Ethereum Classic (ETC) a été multiplié par 2,5 en l’espace de quelques heures.
hashrate ETC

La réussite de The Merge en ce jeudi 15 septembre restera certainement comme une date majeure de l’histoire des crypto monnaies. Le passage au Proof of Stake s’accompagne d’une grande inquiétude des mineurs quant à leur avenir professionnel. Néanmoins, ces derniers semblent préparer déjà une reconversion puisqu’en l’espace de quelques heures le hashrate sur l’ETC a été multiplié par 2,5.

Actuellement, la communauté se félicite du passage au PoS en vantant la gigantesque réduction de l’empreinte carbone de la blockchain Ethereum grâce à l’abandon du Proof of Work. Cette assertion est fondamentalement vraie, mais elle doit être nuancée.

En effet, les mineurs agissant sur Ethereum ne vont pas miraculeusement disparaitre. Bien que l’on puisse raisonnablement estimer que ces derniers avaient le temps d’anticiper The Merge, force est de constater que la lucrativité du mining sur Ethereum a débouché sur un achat massif de cartes graphiques au fil des années.

Dès lors, quel avenir pour les mineurs d’Ethereum ?

En savoir plus sur : Comment The Merge devrait faire évoluer la tokenomics de l’ETH

Le hashrate de l’ETC augmente considérablement après The Merge

Depuis The Merge, les mineurs se tournent vers de nouvelles crypto monnaies à extraire grâce à leur travail. Sans surprise, l’Ethereum Classic s’est rapidement démarqué de par sa proximité naturelle avec le travail effectué précédemment sur le réseau Ethereum.

Ainsi, en l’espace de quelques heures, le taux de hachage de l’ETC est passé de 70 hashrate par seconde (H/s) à 183 H/s. Pour rappel, le hashrate représente la quantité d’opérations de calcul qu’un mineur ou que le réseau de mineurs est en mesure d’effectuer. Autrement dit, le taux de hachage est la réflexion de la performance globale de tous les mineurs du réseau.

De fait, l’augmentation actuelle démontre l'apparition massive de nouveaux mineurs sur le réseau Ethereum Classic. Indubitablement, ces derniers viennent de migrer d’Ethereum pour tenter de générer des revenus sur un nouveau réseau.

À côté de l’ETC, de nombreuses autres crypto monnaies en PoW sont sujettes à des convoitises comme le Ravencoin, le Flux ou encore l’Ergo.

ETC hashrate

Quid de l’impact écologique du mining sur le long terme

La mise en exergue de l’exode des mineurs d’Ethereum vers d’autres crypto monnaies en Proof of Work justifie la crainte de certains observateurs de voir l’impact écologique ne pas être réellement amélioré par The Merge.

Pour autant, Ethereum ne peut pas être tenu responsable des décisions prises par les anciens mineurs de son réseau. De plus, l’augmentation du hashrate sur l’ETC pourrait être seulement due à un baroud d’honneur des mineurs, mais l’absence de rentabilité pourrait rapidement réduire à néant leur volonté.

Sur Twitter, certains mineurs font d’ailleurs part de leur inquiétude quant au coût réel engendré par la migration vers d’autres crypto monnaies moins populaires que l’Ethereum. D’ailleurs, depuis plusieurs mois, les mineurs semblent se préparer puisque de nombreuses cartes graphiques se retrouvent sur le marché secondaire.

En tout état de cause, l’avenir des mineurs devrait représenter un enjeu particulièrement important du secteur dans les prochaines semaines, notamment dans le cas du lancement d’un fork d’ETH en PoW.

Articles qui pourraient vous intéresser