FTX poursuit SBF et lutte pour un retour de 244M$ dans le controversé rachat d’Embed

FTX se rend en justice pour récupérer 244M$ sur l’acquisition “gonflée” d’Embed; une bataille enflammée se déroule.
ftx poursuit sbf embed
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dans un tourbillon de procédures judiciaires, la plateforme d'échange de crypto monnaies FTX cherche à récupérer une somme substantielle de 243,7 millions de dollars. Le recouvrement concerne l'acquisition par FTX de la plateforme de trading Embed, qu'elle affirme avoir été excessivement surévaluée. Deux poursuites ont été déposées – l'une contre l'ancien PDG de FTX, Sam Bankman-Fried et les initiés de FTX, tandis que l'autre vise le PDG d'Embed, Michael Giles et ses actionnaires.

Un prix d'acquisition plus que questionnable

Au cœur de ces batailles juridiques, l'allégation que la direction de FTX a réalisé l'acquisition sans une diligence raisonnable suffisante. En particulier, FTX est accusée d'avoir payé une somme “exorbitamment gonflée” de 220 millions de dollars pour Embed, ce qui a suscité à la fois surprise et scepticisme. Laurence Beal, le directeur de la technologie d'Embed, s'est dit stupéfait du prix élevé que FTX était prêt à payer après une seule réunion avec Giles.

Aucun investisseur n'était prêt à payer plus d'$1 million pour l'entreprise Embed, moins de 4 mois après son acquisition pour $220 millions.

Ajoutant de l'huile sur le feu de la controverse, il y a les bonus de rétention que FTX a versés aux employés d'Embed dans le cadre de l'accord d'acquisition. Sur le total de 70 millions de dollars de bonus, la part du lion de 55 millions de dollars est allée à Michael Giles. L'écart entre le salaire mensuel normal de Giles de 12 500 dollars et ses gains liés à l'acquisition, qui ont atteint un montant stupéfiant de 490 000 dollars par jour, suscite des interrogations.

D'après l'équipe actuellement en charge de la plateforme FTX, SBF aurait délibérément utilisé les fonds des clients pour réaliser l'acquisition, au nom d’Alameda, d’une société largement surévaluée.

ftx alameda research

La pression de FTX pour la réconciliation

FTX poursuit maintenant un colossal recouvrement auprès de Michael Giles et des dirigeants d'Embed, s'élevant à 236,8 millions de dollars. Un montant supplémentaire de 6,9 millions de dollars est recherché auprès des petits actionnaires d'Embed. Les poursuites portent des accusations accablantes contre les initiés de FTX, alléguant un mauvais usage des fonds du groupe FTX et un manque de tenue de registres pour faciliter l'achat d'Embed.

Au milieu de ces allégations et de son dépôt de protection contre la faillite du chapitre 11 en novembre 2022, la nouvelle direction de FTX, dirigée par l'avocat spécialisé en faillite John Ray III, se concentre sur la réconciliation des fonds pour rembourser les clients et les créanciers. Dans ce contexte intense, la possibilité d'un redémarrage de l'échange est à l'étude.

Articles qui pourraient vous intéresser