Crypto : Les fondateurs de 3AC ne coopèrent pas avec la justice ?

Selon le cabinet chargé de liquider les actifs de 3AC, les fondateurs de l’entreprise ne coopéreraient pas pleinement avec la justice.
fondateurs 3AC justice

L’implosion du fonds d’investissement Three Arrows Capital a eu un effet retentissant sur l’ensemble du marché des crypto monnaies. Selon la société chargée de liquider le fonds d’investissement, les fondateurs de 3AC auraient difficilement coopéré avec la justice au cours des dernières semaines.

Pour rappel, un tribunal des îles Vierges britanniques a ordonné la liquidation de Three Arrows capital quelques jours avant que le fonds d’investissement dépose le bilan auprès d’un tribunal new-yorkais

Désormais entre les mains de la justice, l’enquête devrait permettre de faire la lumière sur les raisons ayant mené à cette insolvabilité. Rapidement, la justice a chargé la société d’audit Teneo de liquider les actifs de la société.

Récemment, le cabinet a obtenu l’autorisation de la Haute Cour de Singapour pour investiguer les registres financiers de l’entreprise. De fait, Teneo est en mesure d’effectuer des audits approfondis tout en effectuant une cartographie en temps réel des difficultés financières de 3AC au Singapour.

En savoir plus sur : Le développeur de Tornado Cash en prison pendant 90 jours

Selon Teneo, les fondateurs de 3AC auraient refusé de coopérer avec eux lors des audits

Teneo considère que le comportement des fondateurs de 3AC lors des différents audits réalisés par les agents de l’entreprise a eu pour effet de ralentir l’enquête réalisée par le cabinet.

Selon les documents officiellement remis par le cabinet aux autorités compétentes de Singapour, Su Zhu et Kyle Davies auraient refusé de coopérer activement aux efforts de la société pour comprendre la structure du fonds d’investissement.

Ainsi, le cabinet considère que les fondateurs « ont fourni des informations plutôt sélectives et fragmentaires » sur les actifs du fonds.

3AC_fondateurs justice

Su Zhu accuse Teneo d’avoir induit la Haute Cour de Singapour en erreur sur la structure de 3AC

La réponse des fondateurs de 3AC ne s’est pas fait attendre, mais elle repose seulement sur une déclaration sous serment réalisée par Su Zhu et remise en personne au tribunal en charge de l’affaire.

Selon le cofondateur, Teneo aurait induit en erreur la justice pour obtenir l’autorisation d’examiner les actifs locaux du fonds d’investissement.

Selon lui, « les liquidateurs de 3AC n’ont pas fourni une version entièrement complète ou exacte des évènements » au tribunal de Singapour. Le cofondateur explique dans cette déclaration que le fonds d’investissement disposait d’un réseau complexe d’entités enregistrées dans différentes juridictions dans le monde entier. 

Or, selon lui, les conclusions apportées par Teneo au tribunal « ont démontré des représentations inexactes et trompeuses des opérations, des relations et des calendriers associés aux entités ».

La complexité de la structuration de ces différentes filiales de la société fait craindre le pire à Su Zhu. En effet, l’une des entités dont il est le directeur, Three Arrows Capital Pte Ltd (TACPL), pourrait être dans l’incapacité de se conformer pleinement aux exigences des liquidateurs de l’entreprise

Ainsi, le pouvoir offert récemment par la justice singapourienne aux liquidateurs pourrait avoir « des conséquences potentiellement draconiennes » pour TACPL, mais aussi pour ses responsables.

Les prochains jours seront certainement déterminants pour savoir si cette déclaration aura un quelconque effet sur la décision du tribunal.

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser