Luna : Do Kwon fait l’objet d’une notice rouge de la part d’Interpol ?

Les autorités sud-coréennes ont contacté Interpol pour que l’institution émette une notice rouge à l’encontre de Do Kwon.
Do Kwon interpol

Alors qu’un mandat d’arrêt a été émis à son encontre au début du mois de septembre par la justice coréenne, Do Kwon, le fondateur de l’écosystème Terra Luna, n’aurait pas pu être retrouvé par les autorités compétentes. De fait, le juge en charge de l’affaire aurait contacté Interpol pour que l’institution émette une notice rouge à l’encontre de Do Kwon.

Interpol est l’acronyme désignant l’Organisation internationale de police criminelle. Cette institution intergouvernementale a pour mission d’aider les polices du monde entier à coopérer pour prévenir et combattre la criminalité.

Lorsqu’un état fait face à des difficultés pour interpeller un individu, les services de police de ce dernier peuvent contacter Interpol pour que l’institution émette une notice rouge – un avis de recherche – afin de retrouver la personne concernée. Concrètement, dès lors qu’une notice rouge est émise, toutes les autorités compétentes dans le monde entier ont pour objectif d’interpeller le fugitif.

En savoir plus sur : FTX approuvé par la CySEC pour opérer en Europe

Interpol pourrait mettre Do Kwon sur une notice rouge

Incapable de retrouver la localisation de Do Kwon, la police sud-coréenne se voit dans l’obligation de s’en remettre à la collaboration internationale. En effet, selon le juge chargé de l’affaire, le fondateur du stablecoin UST aurait fui la Corée du Sud sans donner d’indication sur sa destination. De plus, le ministre sud-coréen des Affaires étrangères serait intervenu directement pour faire annuler le passeport de Do Kwon.

En conséquence, les services du tribunal en charge de l’affaire ont confirmé « coopérer activement avec Interpol pour garantir l’arrestation de Do Kwon et des cinq autres dirigeants de Terraform Labs ». Cette intervention de Interpol se traduirait inévitablement par la rédaction d’une notice rouge au nom de Do Kwon.

Néanmoins, la publication d’une notice rouge prend un certain temps puisqu’une dizaine de jours sont attendus entre la demande et l’émission de cette dernière. Ainsi, ce laps de temps pourrait permettre à Do Kwon de rétablir la situation avant qu’une notice rouge soit effectivement publiée à son encontre.

Do Kwon prend la parole sur Twitter

Alors que tous les regards se tournent vers sa personne, Do Kwon a pris la parole dans la journée du 17 septembre pour clarifier quelques points sur sa situation. Il explique tout d’abord que seules trois catégories de personnes sont autorisées à connaître sa position géographique : ses amis proches, les personnes avec lesquelles il a un rendez-vous et les joueurs nécessitant sa position dans un jeu web3.

Au vu de la tournure évidemment ironique de la dernière catégorie, Do Kwon semble prendre les menaces de la justice coréenne à la légère. De plus, lorsque l’on sait que des millions de dollars se sont évaporés avec le crash de son écosystème, une telle communication engendre une forte colère de la part des investisseurs.

Néanmoins, il souhaite réaffirmer sa volonté de collaborer avec tous les gouvernements souhaitant en connaître davantage sur les tenants et aboutissants de l’histoire en précisant « ne pas se considérer en fuite ».

Interpol Do Kwon

Do Kwon aurait récupéré 250,000 dollars de l’un de ses wallets

Selon Jaewoo Cho, professeur assistant à l’université de Hansung et analyse de la blockchain, Do Kwon aurait récupéré 250,000 dollars sur l’un de ses wallets « cachés ».

De plus, FatManTerra, un membre influent de la communauté Terra, ajoute que ce retrait serait lié au « mode de vie de fugitif » de Do Kwon et du coût engendré par cette situation.

Pour l’heure, ces allégations ne sont pas corroborées officiellement, mais la véracité de l’information ne serait pas nécessairement étonnante. De toute évidence, les prochaines semaines risquent d’être mouvementées pour le fondateur de la blockchain Terra.

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser