Régulation : Un organisme mondial pour gérer la régulation des crypto

Un haut dirigeant de l’IOCV dévoile un projet imminent : les régulateurs mondiaux songent à créer un organe commun de régulation des cryptos afin de coordonner l’ensemble des règles légales relatives aux cryptos.
regulation crypto imminente
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Ashley Alder, haut dirigeant au sein de l’Organisation internationale des commissions de valeurs mobilières (OICV), annonce qu'un organisme mondial et commun est susceptible d'être prochainement créé afin de coordonner les règles mondiales relatives à la régulation des cryptos. Si le projet voit le jour, l'organisme pourrait être effectif au cours de l'année prochaine, soit en 2023.

Fondée en 1974 mais ouverte au monde entier depuis 1985, l'Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV) est une association d'organisations qui réglementent les marchés mondiaux des valeurs mobilières et des contrats à terme. Actuellement, 95 % des marchés mondiaux des valeurs mobilières font l'objet d'une régulation par les membres de l’Organisation internationale des commissions de valeurs mobilières, ce qui représente environ une présence dans plus de 130 juridictions.

Concernant la réglementation des cryptos, il semble que cette question soit devenue une priorité pour les régulateurs mondiaux. En outre, cette association travaille activement à l'édification d'un cadre général qui réglementerait le marché des cryptos à l'échelle mondiale.

Au cours d'une discussion de travail de cette semaine, la “question crypto” a été remise à l'ordre du jour. C'est là qu'intervient l'idée d'un organe commun et mondial “pour mieux coordonner les réglementations sur la crypto monnaie“.

Ashley Alder, un des dirigeants de la OICV, a déclaré à ce sujet que :

“Il n'y a rien de tel pour la crypto pour le moment…mais je pense que maintenant c'est considéré comme l'un des trois C (Covid, Climat et Crypto) donc c'est très, très important”.

Ashley Alder, dirigeant de l'Organisation internationale des commissions de valeurs mobilières (OICV)

Pourquoi faire de la crypto une priorité pour les régulateurs mondiaux ?

La raison est toute simple : l'explosion des marchés est telle que les législateurs et autres organes ne peuvent plus ignorer le sujet. C'est d'ailleurs en ce sens que le président de l'OICV se prononce. En effet, il explique que le boom des cryptos a fait émerger de nombreux risques, liés à la nature même des cryptos, et devant être traités obligatoirement et avec célérité. Parmi ces risques, l'on retrouve – comme toujours – la volatilité des cryptos, la cybersécurité, le financement d'activités illégales ou encore le manque de transparence dans l'écosystème crypto.

Martin Moloney, secrétaire général de l'IOCV, estime quant à lui que :

“Nous sommes à l'aube de quelque chose de nouveau, quelque chose d'important et quelque chose qui nous demande beaucoup de travail. Je n’ai pas besoin d’avoir une boule de cristal pour pouvoir dire : “La crypto sera-t-elle toujours là dans 20 ans?” Cela n’a pas d’importance. Je sais, comme vous pouvez le voir, qu’il s’est suffisamment développé pour que nous devions commencer à agir comme s’il existerait encore dans 20 ans. Nous devons le prendre au sérieux.”

Martin Moloney, secrétaire général de l’IOCV

Cette décision intervient alors que la régulation avance dans de plus en plus d'États. Si un tel organisme voit le jour d'ici 2023, il permettrait ainsi à l'ensemble des régulateurs de se mettre d'accord sur un cadre légal commun.

Articles qui pourraient vous intéresser