Crypto : Circle lance un stablecoin adossé à l’Euro : EUROC

L’entreprise américaine Circle, émettrice de l’USDC, vient d’annoncer l’émission d’un stablecoin adossé à l’Euro : l’EUROC.
Stablecoin circle EUROC

Dernière modification effectuée le 09.08.2022 03:45

Grande nouvelle pour l’écosystème crypto-européen, Circle, l’entreprise émettrice de l’USDC, vient d’annoncer le déploiement d’un stablecoin européen dénommé EUROC. Cette annonce devrait permettre l’utilisation à grande échelle d’un stablecoin adossé à l’euro afin de concurrencer l’hégémonie du dollar dans le domaine.

Ce stablecoin sera disponible à partir du 30 juin. Initialement lancé sur la blockchain Ethereum, Circle espère le déploiement de ce stablecoin sur d’autres blockchains d’ici la fin de l’année. Les développeurs présents sur Ethereum peuvent dès à présent implémenter le stablecoin EUROC à leurs applications puisque ce dernier sera compatible avec le standard ERC-20.

Le premier stablecoin euro sera donc mis sur le marché par une entreprise américaine. Dès son lancement, Circle annonce que ce stablecoin sera soutenu par des poids lourds du marché. Concrètement, des gros noms comme Binance, FTX, Compound, Curve ou encore Ledger prendront en charge l’EUROC. Désormais, il reste à voir les pairs qui seront effectivement disponibles avec ce nouveau stablecoin.

Circle souhaite pérenniser le marché des crypto monnaies avec le stablecoin EUROC

Le lancement de ce stablecoin engendre l’introduction de la liquidité de l’euro sur les plus grosses places de marché de crypto monnaies. En ce sens, un nouvel horizon pourrait réellement voir le jour dans le cas d’un succès populaire de l’EUROC.

D’ailleurs, l’objectif affiché par l’entreprise est de favoriser les échanges en euros sans frictions de sa valeur entre les acteurs du secteur des crypto monnaies et ceux provenant du monde traditionnel. Grâce à l’EUROC, il sera désormais possible de réaliser des paiements en EURO dans le monde entier en seulement quelques minutes. C’est une révolution, notamment pour le marché du commerce international.

Le stablecoin EUROC est annoncé comme réglementé et sur le même modèle de réserve permettant de garantir l’USDC. Ainsi, la confiance, la transparence et la sécurité seront les mots d’ordre pour l’entreprise. En ce sens, la société de comptabilité, Grant Thronton LLP, se chargera de publier tous les mois un audit de la réserve de l’EUROC. De plus, la SEC intégrera l’EUROC à son rapport effectué annuellement sur les réserves de stablecoins déployés par Circle.

La réserve de l’EUROC est déjà entièrement garantie par des réserves libellées en euros permettant de garantir continuellement un ratio de 1 : 1. Cette réserve sera intégrée dans des institutions réglementées aux États-Unis comme la Silvergate Bank.

Jeremy Allaire, cofondateur et PDG de Circle, estime « qu’il existe une demande claire du marché pour une monnaie numérique libellée en euros, la deuxième monnaie la plus échangée au monde après le dollar américain. Avec l’USDC et l’Euro Coin, Circle contribue à ouvrir une nouvelle ère d’échange de valeur rapide, peu coûteux, sécurisé et interopérable dans le monde entier ». Pour rappel, le volume quotidien de la finance traditionnel sur les marchés ordinaires dépasse les 6 600 milliards de dollars.

stablecoin circle EUROC souverainete
Siège banque centrale européenne

L’EUROC : une menace pour la souveraineté européenne ?

Très vite après cette annonce, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer le manque d’action des acteurs européens. Julien Bouteloup, ingénieur travaillant notamment chez Curve, dénonce sur twitter cette absence d’ambition européenne. Sarcastiquement il estime « génial que ce soit les Américains qui émettent notre euro numérique » avant d’ajouter plus férocement que « nos dirigeants européens devraient avoir honte ».

La problématique de fond avec le déploiement d’un stablecoin adossé à l’euro par une entreprise américaine est la perte de souveraineté pour l’Europe. En effet, le risque est de voir le flux monétaire européen, et les données s’y afférents, glisser dans les mains américaines.

La réaction de l’Europe est grandement attendue suite à cette annonce. Concrètement, une interdiction totale de son émission sur le sol européen pourrait être compliquée après le lancement officiel du stablecoin. Néanmoins, une absence de réaction politique et juridique démontrerait une grande faiblesse face à la puissance américaine.

L’Europe se doit de réagir, elle pourrait décider d’interdire bonnement et simplement l’émission du stablecoin EUROC par Circle sur le sol de l’UE ou inciter à la création d’un concurrent européen.

D’ailleurs, hasard de calendrier ou non, le lancement de l’EUROC pourrait coïncider avec le jour où le règlement MiCA sera adopté en Europe. En tout état de cause, les prochaines semaines risquent d’être passionnantes à suivre.

1
0
0
Share 1
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser