Découvrez l'univers crypto en profondeur

Crypto : Circle annonce le lancement officiel de l’EUROC

L’entreprise américaine, émettrice de l’USDC, vient d’annoncer le lancement officiel de son stablecoin adossé à l’euro : l’EUROC.
Circle EUROC USA

Dernière modification effectuée le 09.08.2022 03:45

Annoncé en début de mois par l’entreprise américaine Circle, l’EUROC est désormais accessible dans le monde entier après son lancement officiel. Néanmoins, pour l’instant, certaines conditions doivent être réunies pour pouvoir y accéder.

Pour rappel, l’EUROC est un stablecoin adossé à l’euro. Forte de sa crédibilité tirée de la stabilité de l’USDC, un stablecoin adossé au dollar, Circle souhaite développer une stratégie en dehors du spectre américain. La sortie de l’EUROC entend préserver continuellement un ratio de 1 : 1 avec l’euro grâce à la composition d’une réserve complète et transparente.  

L’EUROC est disponible dès à présent sur la blockchain Ethereum. Ainsi, les développeurs peuvent intégrer le stablecoin facilement à leur smart contract, mais également à leur DApp. De plus, la compatibilité avec le standard ERC-20 offre la possibilité aux utilisateurs de MetaMask d’utiliser l’EUROC directement sur leur portefeuille.

L’interrogation majeure suscitée par l’annonce initiale résidait dans la capacité de l’EUROC à être réellement utilisée par les utilisateurs. Dans un thread partagé sur twitter, Circle entend donner un début de réponse à une question qui sera certainement répondue dans les prochains mois.

En savoir plus sur : Circle lance un stablecoin adossé à l’euro

L’EUROC de Circle disponible sur de nombreux exchanges de crypto monnaies et protocoles DeFI

L’utilité de l’EUROC repose dans sa capacité à internationaliser l’euro en le rendant disponible constamment dans le monde entier. Bien qu’il semble difficile de concurrencer réellement le roi dollar, cette initiative devrait offrir de nombreuses opportunités aux investisseurs.

Plusieurs exchanges de crypto monnaies supportent l’EUROC à sa sortie. C’est le cas par exemple de Binance, Bitpanda ou encore Huobi. D’autres exchanges tels que FTX, Bybit ou Bitstamp devrait commencer la prise en charge du stablecoin seulement au milieu du mois de juillet.

Au-delà des exchanges centralisés, de nombreux protocoles de la finance décentralisée ont également rejoint le cercle des plateformes intégrant l’utilisation de l’EUROC. Ainsi, Compound Finance, CurveFinance ou encore Uniswap proposent à leurs utilisateurs d’échanger le stablecoin de Circle sur leur protocole.

Circle lancement EUROC

Les institutionnels et les entreprises sont évidemment au cœur du projet. Au départ, ces acteurs seront les principaux utilisateurs de l’EUROC de par l’utilité du stablecoin dans le commerce international. En ce sens, les principaux dépositaires d’actifs numériques et fournisseurs de portefeuilles professionnels comme Anchorage, FireblocsHQ, MMInstitutional ou encore Ledger offriront un support à l’EUROC.

Enfin, le passage par ces différentes plateformes ne sera pas obligatoire. Circle, dans une courte vidéo publiée sur leur compte twitter, explique la procédure permettant d’obtenir de l’EUROC à partir de leur plateforme. Concrètement, il suffit de lier son compte Silvergate à son compte Circle puis de déposer de l’euro sur Circle afin de recevoir de l’EUROC en échange.

L’EUROC, un stablecoin au cœur d’un enjeu géopolitique

Circle annonce la sortie de l’EUROC en mettant en avant son utilité globale. Concrètement, n’importe qui possédant une connexion internet est en capacité d’obtenir ce stablecoin et de le dépenser. D’ailleurs, Circle ne s’y trompe pas en faisant une description détaillée sur son site de tous les domaines dans lequel l’EUROC aura une utilité.

En revanche, au-delà des aspects positifs pour l’échange de valeur, de nombreux commentateurs de cette annonce y voient une menace pour la souveraineté européenne. Lors de l’annonce de son lancement, la réaction de l’Union européenne était fortement attendue.

Pour l’heure, aucune réponse concrète n’a été formulée, mais l’effet de réseau généré par le lancement officiel du stablecoin pourrait causer bien des maux de tête au régulateur européen.

Désormais, c’est officiel, le premier stablecoin adossé à l’euro à destination du grand public est mis en œuvre par un acteur non européen, et en ce sens l’EUROC constitue une réelle déception pour le rayonnement de la région à l’international.

Articles qui pourraient vous intéresser