Découvrez l'univers crypto en profondeur

Nike RTFKT et l’avènement des avatars CloneX dans le Metaverse

Au-delà des concepts de préférences et de goûts, l’impact d’une marque sur nos envies de consommations est sans égal. Créer et vendre des NFTs sous forme d’art digital n’est finalement pas si compliqué. La vente initiale d’un projet dépend majoritairement du marketing autour de celui-ci. 

En revanche, la création et l’installation d’une véritable marque requièrent bien plus d’efforts et de compétences, ce que très peu de projets ont pour l’instant réussi à montrer pendant cette récente naissance du Web 3.0

Bored Ape Yacht Club rentre évidemment dans les conversations autour de la création d’une véritable marque dans ce nouveau monde digital et de nombreux projets tentent de suivre les pas de Yuga Labs et de leurs singes ennuyés. 

RTFKT (prononcé Artifact) écrit sa propre histoire, à sa manière et depuis de nombreux mois. Véritables précurseurs du Metavers, les 3 créateurs ont rapidement réussi à bousculer les codes jusqu’à être racheté par la reine des marques elle-même : Nike

Partons à la découverte de ces 3 geeks aux talents indéniables ayant réussi à changer la façon dont fonctionne la mode avant de nous attarder sur la création de leurs avatars (Clone X) et leur rachat par Nike.

philippe rodriguez technologie numérique roblox
Benoit, Chris et Steven à l’aube du lancement de leur studio RTFKT

Le concept novateur du studio digital RTFKT mélangeant mode, NFT et Metaverse

La naissance d’une équipe fondatrice taillée pour le challenge du Metaverse

Pour comprendre ce succès phénoménal, il convient de se pencher sur les origines ainsi que l’évolution de l’équipe fondamentale du studio RTFKT.

Le français Benit0 ainsi que ClegFX et Zaptio sont avant tout 3 amis avec un attrait prononcé pour le jeu vidéo tels que Diablo, Half-life, Runescape et Minecraft, l’audiovisuel fantastique comme Evangelion, Akira ou Dragon Ball Z, mais également la collection et l’échange de cartes de jeux à l’instar de Pokémon, Magic ou encore Yu-Gi-Oh

Alliées à leur âme d’artiste, leurs compétences et leurs connaissances dans cette culture des années 90 leur ont rapidement permis de parcourir les sphères de l’eSport, de diriger des clips ou des films, créer des sneakers de renom, mais également de faire grandir leurs communautés respectives. 

Toujours extrêmement en avance sur leur temps, les 3 amis décident, en janvier 2020, de se lancer pleinement dans une aventure plus qu’ambitieuse.

“Nous avons décidé de marier nos passions de geeks et notre expertise professionnelle pour construire l’avenir de la mode et des objets de collection – un avenir né du jeu et de la culture crypto.”

Benoit, Chris et Steven

Le studio RTFKT est alors créé, et rapidement reconnu pour ses créations originales de baskets virtuelles et autres artefacts de collections prévus pour le Metavers

Source : Medium RTFKT

Un concept novateur de mode prévue pour le Metaverse

Alors que le Metaverse n’est pas encore le buzz word qu’il est devenu par la suite, les 3 petits génies s’attèlent à créer la mode pour ce monde virtuel futur, en utilisant la blockchain pour la fiabilité qu’elle apporte quant à l’authenticité, la propriété et les utilités de ces pièces de collection numériques. 

paire baskets sport virtuels produits rtfkt
Paire de baskets virtuelles au code “Meta Builder” de la collaboration a16z x RTFKT

Alors que le monde de la sneaker est en plein boom, de nombreuses personnes ont du mal à comprendre l’attrait d’une communauté pour ces paires de baskets, rares, dont le prix semble parfois terrifiant. Transposer ce monde niché dans une version numérique, non palpable, paraissait ainsi d’autant plus ambitieux.

Les partenariats ambitieux du studio RTFKT dans la communauté de l’art et du NFT

Très compétents dans leurs domaines de prédilections, les fondateurs d’RTFKT sont de véritables professionnels du relationnel. En peu de temps, la jeune société parvient à signer des partenariats avec de grands noms de milieux variés. 

En s’alliant avec le jeune artiste prometteur Fewocious, l’équipe n’a pas seulement réussi à accumuler plus de 3 millions de dollars de ventes en moins de 7 minutes, elle est également parvenue à se présenter comme un précurseur du marché en plus de se faire connaitre auprès d’une immense communauté.

À 18 ans et déjà près de 100 000 abonnés sur Twitter à l’époque, Fewocious fait déjà partie des personnalités les plus appréciées de la communauté NFT.

En mai 2021, alors que les Bored Ape voient tout juste le jour, RTFKT réalise une levée de fonds de 8 millions de dollars, s’entourant de noms toujours plus prestigieux comme le capital Andreessen Horowitz, VaynerFund de Gary Vaynerchuck ou encore Ledger.

En s’élevant à un tout autre niveau, RTFKT réussit alors à déclencher une collaboration avec l’un des artistes les plus populaires de la planète : Takashi Murakami

artiste rtfkt clone x takashi murakami
Takashi Murakami

La collection NFT Clone X, l’avatar Metaverse du studio RTFKT

Pour pouvoir porter la mode créée par le studio et ses partenaires dans le Metavers et représenter la marque avec des NFTs dignes de photo de profils, les 20 000 avatars Clone X sont créés. 

De la mode exclusive, des sneakers rares, un univers “hype beast”, RTFKT voit grand, mais il était tout de même surprenant de découvrir cette collaboration avec un artiste du calibre de Murakami pour un projet de collection NFT.

“Nous avons travaillé en secret avec notre idole, Takashi Murakami, en tant que collaborateur spécial, en apportant ses dessins iconiques aux avatars. Qu’il s’agisse des yeux, des bouches, des casques ou des vêtements, ces avatars auront une propriété spéciale Murakami Drip définie sur la blockchain.”

produits clone x technologie rtfkt

Les critiques d’une vente secouée

Après une vente privée réservée aux propriétaires de NFTs des précédentes collections siglées RTFKT, 8 367 avatars allaient être mis en vente à travers un système d’enchères hollandaises. 

Le prix de départ, fixé à 3 ETH diminue à mesure que le temps passe jusqu’à atteindre un prix réserve ou lorsque chaque NFT a été mint. Cela laissait alors 500 Clone X à la disposition de l’équipe, avec, parmi ces avatars, certains considérés rares ou portant des attributs esthétiquement plaisants. 

Lors de la vente publique, le site de mint aurait subi des attaques, poussant l’équipe à mettre en pause l’enchère avant de rouvrir la vente sous un autre format : un prix fixe de 2 ETH par mint

Le prix élevé du mint ainsi que les pièces rares conservées gratuitement par l’équipe ont fait grincer quelques mâchoires. Certains membres de la communauté NFT ont considéré que le studio RTFKT s’était principalement concentré sur les revenus que pourrait apporter cette collection, sans prendre en compte les acheteurs et futurs propriétaires. 

Impossible pour le moment de connaitre le fond de la pensée de chaque personne impliquée dans la collection et cela n’aura pas empêché la progression du prix minimum des avatars lors de cette fin d’année 2021.

L’une des principales raisons de cette croissance fulgurante ? Le rachat par Nike du studio RTFKT.

Nike rachète le studio RTFKT après le reveal CloneX

En effet, environ une semaine après la phase de reveal (découverte de l’avatar épinglé au NFT) de la collection Clone X, l’entreprise Nike annonce l’achat du studio RTFKT.

Une nouvelle explosive dans la communauté NFT, survenant peu de temps après l’annonce d’un partenariat entre Bored Ape Yacht Club, Punks Comics, Gmoney et Adidas l’éternel rival de Nike.

Bien évidemment, le floor price (ou prix plancher) d’un Clone X s’envole lors de cette annonce alors que les investisseurs spéculent sur l’impact de l’arrivée d’un mastodonte comme Nike derrière ces avatars.

Source : Entreprise Nike

RTFKT Clone X : une roadmap chargée de grandes ambitions

roadmap rtfkt technologie marketplace

Difficile pour le moment d’affirmer que les conséquences de l’acquisition par Nike seront à la hauteur des attentes de la communauté, mais le studio semble tenir les promesses affichées sur la roadmap de son projet principal, Clone X.

La première utilité notable est un “Space Pod”, une sorte d’appartement virtuel, animé par OnCyber et permettant d’afficher vos NFTs sous forme de tableaux, présentés à chaque visiteur.

Remis à chaque propriétaire de Clone X sous forme d’Airdrop, ce cadeau de Noël marque le début d’une nouvelle histoire. Rapidement, 2 nouveaux Airdrops sont annoncés, une boite mystérieuse, appelée MNLTH est déposée dans chaque wallet en possession d’un avatar Clone X et une sorte de salon virtuel, est offert à chaque propriétaire de Space Pod afin d’agrandir leur appartement dans le Metavers

publicité rtfkt technologie nft metavers
L’inventivité du studio : artefacts virtuels, paire de baskets et maison de Metaverse

En poussant le mystère toujours plus loin, RTFKT vient de défier sa communauté dans une quête menant à l’ouverture de la fameuse boite MNLTH.

Pour ce qui est du futur de la collection Clone X, personne ne semble le connaitre avec précision. L’équipe souhaite fournir le fichier 3D de chaque clone à son propriétaire, afin d’ouvrir leurs possibilités dans le Metavers. Une marketplace devrait également voir le jour, dans le but de marier pleinement l’expertise RTFKT dans le domaine particulier de la mode exclusive et les avatars fashionisés. 

Malgré tout ce succès récent, l’ambition des 3 amis geeks nous semble plus grande que jamais et avec un précurseur tel que Nike à leurs côtés, de grandes choses pourraient très bien se produire.

Retrouverons-nous ces clones dans le Nikeland, dans d’autres mondes virtuels ou bien dans notre réalité ? Seul l’avenir nous le dira…

Articles qui pourraient vous intéresser
Total
4
Share