Crypto : Tornado Cash va bloquer les adresses sanctionnées par l’OFAC

Dans un tweet, le protocole de transactions anonymes Tornado Cash a déclaré utiliser Chainalysis pour refuser l’accès aux adresses sanctionnées par l’OFAC.
tornado cash chainalysis ofac
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 01.12.2022 16:35

Un protocole décentralisé comme Tornado Cash peut-il empêcher les mauvaises personnes d'utiliser ses services ?

Le hack de 625 millions de dollars de Ronin, la blockchain du Play to Earn Axie’s Infinity a suscité de nombreuses questions quant à la facilité qu’ont les hackers à déplacer des fonds conséquents de crypto monnaies volées.

La nouvelle qui a choqué de nombreux utilisateurs c’est bien évidemment le nouveau fonctionnement du protocole Tornado Cash, en utilisant l’oracle Chainalysis pour repérer et bloquer les adresses déjà sanctionnées par l’OFAC (Office de Contrôle des Actifs Étrangers).

“Tornado Cash utilise l’oracle Chainalysis pour empêcher les adresses sanctionnées par l'OFAC d'accéder à la dapp.

Le maintien de la confidentialité financière est essentiel pour préserver notre liberté, mais il ne doit pas se faire au prix de la non-conformité.”

Qu’est-ce que Tornado Cash ?

Tornado Cash est donc un protocole décentralisé et à utilisation self custodial ou “non custodial” permettant des transactions anonymes. Il est utilisé pour améliorer l’anonymat de transactions et rendre le traçage de ces dernières bien plus difficile. En utilisant Tornado Cash, vos fonds seront mixés avec ceux de nombreux autres utilisateurs. Vous pourrez alors récupérer la totalité des fonds envoyés dans le protocole (après avoir payé les frais nécessaires) sur une nouvelle adresse, rendant l’historique de transaction presque impossible. 

Cet outil est extrêmement utile pour les personnes souhaitant conserver leur anonymat dans un écosystème on chain où tout est public. Cela est particulièrement utile pour les personnalités, en proie aux attaques. Mais c’est également un outil utile pour les personnes mal intentionnées souhaitant “blanchir” leurs crypto monnaies.

Tornado Cash va-t-il vraiment bloquer des adresses de son protocole ?

En utilisant l’oracle Chainalysis et ses puissants outils permettant de tracer les crypto monnaies au fin fond des blockchains, Tornado Cash annonce refuser l’accès à sa dApp (application décentralisée) aux adresses ayant été sanctionnées par l’OFAC.

En d’autres termes, si l’OFAC sanctionne votre adresse crypto, vous ne serez plus en mesure d’utiliser Tornado Cash pour mixer vos fonds et éviter les sanctions. 

En tout cas, c’est ce que la théorie avance. Pour la pratique, c’est encore autre chose. 

En effet, cela n’aura pas échappé aux plus vigilants : Tornado Cash est un protocole décentralisé, reposant donc sur un smart contract, logiquement immuable. Tout comme un protocole décentralisé continue de vivre même lorsque tous ses créateurs et développeurs quittent le navire, le smart contract de Tornado Cash est open source.

Dans les faits, le smart contract ajouté est un contrat de lecture seule maintenu par Chainalysis. Tornado Cash utilise ce dernier pour lire les données de la liste d'adresses sanctionnées par l'OFAC, avant de bloquer l'accès au site web pour les adresses sanctionnées.

En d’autres termes, si l’OFAC sanctionne votre adresse crypto, vous pourrez utiliser le smart contract de Tornado Cash sans passer par le site web, puisque cette modification prend effet dans le front end.

Roman Semenov, cofondateur de Tornado Cash n’a d’ailleurs pas hésité à répondre aux utilisateurs s’inquiétant de la décentralisation du protocole sur Twitter :

“Le changement prend-il effet sur le front end seulement ? Question honnête.”
– “Les smart contracts sont immuables.”

tornado cash chainalysis ofac

Articles qui pourraient vous intéresser