Liberté sous caution de SBF : le juge veut le renvoyer en prison

SBF aurait tenté de manipuler des témoins : les procureurs s’impatientent et le juge estime que sa liberté sous caution pourrait être révoquée pour le renvoyer en prison.
sbf prison liberté caution-min
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Les activités louches de SBF (Sam Bankman-Fried) continuent d'énerver les procureurs et même le juge qui réfléchissent à des conditions plus strictes pour sa liberté sous caution, voire même un retour à la case prison.

SBF pourrait ne plus être autorisé à jouer à League of Legends en raison des nouveaux cas de violations découverts pouvant remettre en cause sa caution de mise en liberté. Sam Bankman-Fried est, pour le moment, toujours en mesure d'accéder librement à Internet via divers appareils. Les procureurs veulent changer cela. Il pourrait également ne plus être en mesure de jouer à des jeux vidéo ni d'utiliser son propre téléphone si les modifications récemment proposées à ses conditions de mise en liberté sous caution par les procureurs américains sont approuvées.

Interdire à SBF l'utilisation d'Internet : une solution viable pour les procureurs

sbf juge caution

Dans une lettre du 15 février adressée au juge de district américain Lewis Kaplan, l'avocat américain Damian Williams a demandé au tribunal d'étendre davantage les restrictions entourant l'utilisation des appareils électroniques de SBF. Il a souligné l'utilisation récente d'appareils électroniques par Bankman-Fried comme source de préoccupation et a convenu avec l'intuition du tribunal qu'il était important de se concentrer dès maintenant sur la restriction de l'utilisation de certaines applications, ajoutant : “Il y a maintenant un dossier devant la Cour d'un accusé qui semble motivé pour contourner la surveillance et trouver des failles dans les conditions de mise en liberté sous caution existantes”.

Les procureurs ont présenté des documents judiciaires montrant que SBF avait envoyé des messages par e-mail et par Signal à Ryne Miller, le directeur juridique de la branche américaine de FTX. En conséquence, ils ont proposé d'interdire à Sam d'utiliser des téléphones portables, des tablettes, des ordinateurs ou Internet, à l'exception d'utilisations très limitées telles que l'examen des preuves préalables au procès, la communication avec des avocats et l'accès aux e-mails. Il serait limité à l'utilisation d'un seul ordinateur et téléphone portable, qui, en plus de son compte Gmail, serait surveillé à l'aide d'un “registre de stylo“, un appareil ou un processus qui produit essentiellement une liste de numéros de téléphone d'adresses Internet contactées à partir d'une source spécifique.

SBF ne participera plus à son jeu préféré League of Legends

Bankman-Fried est considéré comme un joueur passionné, ayant apparemment joué à des jeux vidéo en ligne tels que League of Legends lors de collectes de fonds à FTX. Bankman-Fried a également mentionné lors d'une interview le 13 novembre qu'il aime jouer à des jeux, car cela l'aide à “se détendre un peu” et à se vider l'esprit. Selon les nouvelles conditions de libération sous caution proposées, il semble que Bankman-Fried ne sera plus autorisé à lancer de parties sur LoL ou tout autre jeu.

Il a également été temporairement interdit d'utiliser des VPN le 14 février, après que le ministère de la Justice a découvert qu'il avait utilisé un VPN à deux occasions différentes. De nombreux membres de la communauté crypto ont été déçus par les conditions initiales de la libération sous caution de Bankman-Fried, qui l'obligeaient à porter un bracelet à la cheville mais lui offraient un accès complet à un ordinateur et à Internet depuis la luxueuse maison de ses parents dans la Californie ensoleillée.

Retour en prison ? La liberté sous caution de SBF pourrait être révoquée

Sam Bankman-Fried pourrait “vraisemblablement” voir sa liberté sous caution révoquée après qu'un juge fédéral ait déclaré qu'il y avait “une cause probable” de croire que l'ancien PDG de FTX ait pu se livrer à une tentative de manipulation de témoins.

Lors de l'audience du 16 février sur les conditions de libération sous caution de Bankman-Fried, le juge Lewis Kaplan a déclaré qu'il y avait “une cause probable de croire qu'il [SBF] a commis ou tenté de commettre un crime fédéral pendant sa libération, à savoir la manipulation de témoins“, selon plusieurs rapports.

Kaplan a suggéré que le fondateur de FTX pourrait être renvoyé en prison jusqu'à son procès en octobre.

Il est important de noter que l'audience du 16 février n'était pas une audience de révocation de la caution, mais le juge a bien affirmé qu'il “pourrait en arriver là, de façon concevable“.

“Pourquoi me demande-t-on de le relâcher dans ce jardin d'appareils électroniques ?”

Juge fédéral Lewis Kaplan

Articles qui pourraient vous intéresser