Bitcoin : En Russie, une ferme de mining découverte dans une prison

En Russie, le directeur d’une prison a été interpellé par les autorités pour la création d’une ferme de mining de crypto monnaies.
russie mining crypto

Dernière modification effectuée le 04.08.2022 20:26

Alors que la Russie s’active sur un projet de loi pour légaliser les crypto monnaies et les activités de minage, un directeur de prison russe serait coupable d’avoir établi une ferme de mining illégale au sein même de la prison qu’il dirige.

Plus précisément, cette ferme illégale a été construite dans une clinique psychiatrique, succursale de la prison gérée par le service pénitentiaire fédéral. Cette prison, aussi appelée Butyrka, se situe dans la région de Moscou et a été bâtie en 1771, faisant d’elle la plus ancienne prison de Russie.

Au travers d’une enquête, les autorités russes ont découvert, au sein des locaux, des matériaux permettant de miner des crypto monnaies.  Or, cette activité est totalement illégale comme le rapporte le quotidien russe Kommersant. Elle aurait été installée en novembre 2021 et utilisée jusqu’au minimum en février 2022.

Le plus gros problème de cette activité illégale est l’utilisation d’électricité subventionnée par l’État russe pour s’atteler aux minages de crypto monnaies (certainement du Bitcoin). De fait, ce ne serait pas moins de 8,400 kW d’électricité payés par le gouvernement qui auront été consommés durant la période d’activité de la ferme minière. Le coût total de l’opération s’élèverait à 62 000 roubles, soit 1,000 dollars.

Actuellement entendu par les autorités russes, le directeur de la prison est accusé « d’actions qui vont clairement au-delà de ses pouvoirs, violant ainsi de manière significative les intérêts légalement protégés de la société ou de l’État ». De plus, selon l’article 286 du Code pénal russe, la peine engendrée par ce type de comportement peut aller jusqu’à une amende de 80,000 roubles ou 4 ans d’emprisonnement. À noter que ses complices n’ont pas encore été découverts.

Prison-russie-crypto

La Russie souhaite durcir les sanctions contre les mineurs illégaux de crypto monnaies

Depuis quelques années maintenant, la Russie fait la chasse aux mineurs illégaux de crypto monnaies. En raison de cette activité, des régions russes telles que le Kraï de Krasnoïarsk ou l’Oblast d’Irkoutsk, historiquement reconnus pour leur prix bas en matière d’énergie, sont devenues des destinations de choix pour les mineurs de crypto monnaies.

L’inconvénient de ces activités est la survenance régulière de pannes d’électricité dans les zones résidentielles en raison du minage. En effet, les installations électriques de ces quartiers ne sont pas prévues pour supporter une forte demande comme celle requise pour le minage.

De plus, la découverte de cette ferme de minage dans cette prison russe n’est pas sans rappeler une affaire survenue dernièrement en Russie. Dans cette histoire, une ferme illégale de mining de crypto monnaies s’était installée dans une station de pompage du service d’approvisionnement en eau de la Russie. Dès lors, l’énergie utilisée était une nouvelle fois payée par l’État russe.

En réponse à ces activités, la Russie souhaite durcir fortement son approche du minage des crypto monnaies en créant un cadre légal permettant d’endiguer la création de fermes illégales.

Ainsi, des enquêtes, menées partout dans le pays, ont découlé sur la saisie de près de 1,500 équipements de minages dans deux fermes illégales. Récemment, l’agence anti-monopole russe a même proposé l’introduction de tarifs d’électricité plus élevés pour les particuliers souhaitant miner des crypto monnaies.

En conséquence, ces différents faits divers devraient entretenir la volonté des autorités russes de réguler les crypto monnaies.

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser