La NBA poursuivie en justice pour sa promotion de Voyager Digital par les Dallas Maverick

La NBA fait face à une action en justice de la part d’investisseurs de Voyager Digital, l’accusant d’avoir contribué aux pertes suite à la faillite de la plateforme de prêt crypto.
nba proces collectif
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités
  • La NBA fait face à une plainte en recours collectif pour ses accords marketing avec Voyager Digital, entraînant des pertes de plus de 4,2 milliards de dollars pour les utilisateurs.
  • Les plaignants accusent la NBA de négligence grave dans son approbation de l'accord promotionnel de Voyager avec les Dallas Mavericks.
  • La plainte allègue que la NBA a accepté des compensations promotionnelles importantes tout en connaissant les risques associés au travail avec des plateformes de crypto monnaies comme Voyager, Coinbase et FTX.

La National Basketball Association est confrontée à une situation juridique délicate après qu'un groupe d'investisseurs de la plateforme de prêt en crypto monnaies Voyager Digital, désormais en faillite, a déposé une plainte en recours collectif. La plainte, déposée dans un tribunal de district de Miami, s'étend sur plus de 100 pages et critique sévèrement les accords marketing de la NBA avec Voyager. Les plaignants soutiennent que ces actions ont directement contribué à leurs pertes substantielles.

Ce procès vise simplement à tenir la NBA pour responsable, la promotion généralisée par la NBA des titres non enregistrés de Voyager la rendant responsable de tous les dommages qui en résultent.

Accusations portées contre la NBA

Les investisseurs mécontents pointent du doigt la responsabilité de la NBA dans l'approbation de l'accord promotionnel avec Voyager, en collaboration avec les Dallas Mavericks. Ils accusent la ligue de basket-ball d'être “grossièrement négligente” et de ne pas avoir joué son rôle de “gardien” face aux risques associés aux plateformes d'échange de crypto-monnaies.

Les plaignants cherchent à tenir la NBA responsable des dommages résultant de la promotion des titres non enregistrés de Voyager. Ils allèguent également que la NBA a sciemment pris le risque de s'associer avec des échanges de crypto monnaies, attirée par des compensations promotionnelles conséquentes dans un contexte de revenus télévisuels et de fréquentation des arènes en baisse.

En 2022, le même groupe a poursuivi l'ancien propriétaire des Dallas Mavericks, Mark Cuban, en l'accusant d'avoir fait la promotion de Voyager et d'avoir fait de fausses déclarations sur la sureté du produit, ce que M. Cuban nie.

Autres accusations et contexte

Le cabinet d'avocats de Voyager, McCarter & English, est également cité dans la plainte pour avoir publié une “opinion juridique fallacieuse” affirmant que le jeton de Voyager n'était pas un titre non enregistré. Cette action en justice n'est pas isolée ; elle fait suite à des poursuites similaires contre des célébrités et des organisations sportives ayant noué des partenariats avec des firmes de crypto monnaies, notamment après l'effondrement de FTX en 2022.

L'écurie Mercedes F1, la MLB, la star du football américain Tom Brady, la star de la NBA Stephen Curry, Shaquille O'Neal, l'humoriste Larry David et bien d'autres se sont retrouvés à l'extrémité de poursuites judiciaires pour s'être associés à FTX.

Trouver votre prochain emploi dans le web3

Articles qui pourraient vous intéresser