Le layer 2 Blast atteint $300 millions de TVL malgré les accusations de ponzi

Le Layer 2 Blast avec son mécanisme de parrainage et ses récompenses de staking, suscite des opinions variées, allant de la solution innovante aux allégations de ponzi.
blast 300 millions ponzi
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités
  1. Blast, un nouveau réseau blockchain Layer 2 basé sur Ethereum, a déjà attiré plus de 300 millions de dollars de dépôts, suscitant un débat sur son impact et sa structure.
  2. Les critiques remettent en question le programme de parrainage de Blast, le comparant à un une pyramide de ponzi, tandis que les partisans voient son potentiel de croissance.
  3. Blast, encore à ses débuts, est soutenu par des investisseurs et des entreprises crypto de premier plan, mais fait face au scepticisme concernant son modèle opérationnel.

L'émergence de Blast dans le paysage Layer 2

Blast, un réseau blockchain Layer 2 construit sur Ethereum, est rapidement devenu un sujet de discussion dans la communauté crypto, attirant plus de 300 millions de dollars en actifs malgré l'absence de bridge permettant de récupérer les fonds jusqu'en mars. Le réseau, qui prévoit de générer des rendements par le staking d'ether et des actifs réels, est dirigé par le pseudonyme @PacmanBlur, co-fondateur de la marketplace NFT Blur. Malgré son statut d'invitation et son système unique de liens de parrainage, Blast a attiré des soutiens importants de grands acteurs de la crypto tels que Paradigm.

Controverse autour du programme de récompenses de Blast

Alors que le modèle de Blast de staking et de parrainage de nouveaux utilisateurs a attiré les foules, il a également soulevé des inquiétudes. Les critiques comparent le système de points Blast, utilisé pour échanger des airdrops, à un ponzi, notant que les premiers utilisateurs bénéficient d'avantages en fonction du nombre d'utilisateurs qu'ils recrutent. Le système attribue des points supplémentaires pour chaque nouvelle couche d'utilisateurs apportée par les parrainages, soulevant des questions sur la durabilité et l'éthique d'un tel modèle.

Malgré les critiques, le staking de Blast sur le protocole de staking liquide Lido l'a fait devenir le septième plus grand détenteur d'ether mis en jeu. Son accumulation rapide de valeur totale verrouillée (TVL) se rapproche de celle de Base de Coinbase, témoignant de son succès précoce.

Articles qui pourraient vous intéresser