Ethereum : Vitalik Buterin se soucie de l’avenir d’Ethereum

Vitalik Buterin fait la une de couverture du célèbre magazine Time. Le média lui consacre un très long article.
ethereum vitalik time crypto
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 05.08.2023 21:20

Le fondateur d'Ethereum (ETH), Vitalik Buterin, a été choisi par le TIME pour la couverture de son (premier) magazine entièrement décentralisé. Une édition disponible sous forme de NFT. L'édition consacre au Père d'Ethereum une longue interview au cours de laquelle Buterin exprime certaines de ses préoccupations. Selon lui, les coûts de transaction élevés empêchent l'adoption de la blockchain Ethereum à plus grande échelle.

La version décentralisée sortira le 23 mars. Grâce à un partenariat avec LITDAO, les détenteurs du NFT pourront accéder à l'intégralité d'une version interactive du numéro. Le président de TIME a d'ailleurs déclaré :

“TIME continue de repousser les limites de ce qui est possible au sein de l'écosystème Web 3, produire le tout premier magazine complet sur la blockchain semblait être une extension naturelle pour notre marque et nous savions que ce problème, en particulier, serait chéri par notre communauté”

Keith A. Grossman

Quelles sont les préoccupations du fondateur d'Ethereum ?

La blockchain Ethereum agite les esprits de la crypto-sphère à l'approche de sa mise à jour The Merge. Pourtant, son fondateur ne se montre pas vraiment enthousiaste quant à la direction que prend la blockchain.

le but de la crypto n'est pas de jouer à des jeux avec des images de singes coûtant des millions de dollars, mais de faire des choses qui ont des effets significatifs dans le monde réel. (…) L'une des décisions que j'ai prises en 2022 est d'essayer de prendre plus de risques et d'être moins neutre. Je préfère qu'Ethereum offense certaines personnes plutôt que de se transformer en quelque chose qui ne représente rien”.

Vitalik Buterin, TIME

Par ces propos, Vitalik se montre particulièrement hostile aux phénomènes spéculatifs qui irriguent l'écosystème crypto, en particulier pour ce qui concerne Ethereum. Le développement exponentiel de la finance décentralisée et des NFTs contribuent à congestionner le réseau Ethereum, ce qui entraîne une hausse du coût des transactions et, par conséquent, une expérience moins agréable pour les utilisateurs d'Ethereum.

La question du coût des transactions semble être la principale préoccupation du fondateur :

“La principale chose qui empêche Ethereum d'être utilisée pour des choses “cool” aujourd'hui, ce sont les frais de transaction. Cette réponse semble simpliste ; mais il y a un vrai problème social sur Ethereum et la cause principale tient à un problème technique qui n'a pas été résolu assez rapidement. La différence entre payer 8 centimes de frais ou 18$ sur Ethereum est vraiment importante.”

Vitalik Buterin, TIME

En outre, l'aspect hautement spéculatif de l'écosystème crypto, s'il fait la joie de certains crypto investisseurs, contribue à ternir son image. Les crypto-actifs sont souvent pointés du doigt pour leur absence de connexion avec le monde réel. Il reste à se demander quel est, aujourd'hui, l'influence réelle du père d'Ethereum ? S'il est fortement apprécié et populaire au sein de l'écosystème, il n'est pas le seul maître à bord (Joseph Lubin).

Articles qui pourraient vous intéresser