Crypto : EOS, un nouveau branding et un hardfork à venir

La blockchain EOS fait peau neuve avec la révélation d’un nouveau branding et un hard fork à venir dès septembre prochain.
EOS Hard fork
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

La blockchain EOS devrait connaître un renouveau d’ici le mois prochain. En effet, les développeurs principaux de la blockchain entendent depuis plusieurs mois créer une nouvelle marque pour ce projet. En ce sens, un hard fork aura lieu le mois prochain pour rebrand la blockchain EOS et lui apporter des évolutions majeures.

Alors que EOS était présenté comme l’un des concurrents les plus forts prometteurs d’Ethereum grâce à une blockchain puissante et efficace, cette dernière est apparue petit à petit comme un échec certain. D’ailleurs, cet échec est gigantesque puisque la blockchain avait réussi à lever 4 milliards de dollars.

Dès lors, la communauté de développeurs de la blockchain souhaite apporter des changements majeurs pour offrir un nouveau souffle à EOS. Les raisons de ce changement sont multiples et doivent permettre de remettre la blockchain au centre de l’échiquier, mais surtout de s’émanciper de ses anciens créateurs.

En effet, au-delà de l’aspect de renouveau inévitablement attaché à l’idée d’un nouveau départ, il existe surtout des conflits internes profonds. De plus, cette histoire est une jolie manière de rappeler l’aspect communautaire et l’importance des DAO dans la création du web3.

En savoir plus sur : Les droits IP accordés aux holders de CryptoPunks & Meebits

Un conflit au niveau des droits IP entre la communauté EOS et un fonds d’investissement

À la genèse de ce hard fork se trouve surtout un conflit idéologique et juridique entre les anciens investisseurs de la blockchain et la communauté. En effet, EOS a été fondé et financé par l’entreprise B1.

Le problème soulevé par la communauté est que la société susmentionnée ne s’est jamais réellement motivée à réellement aider EOS à devenir une blockchain d’envergure. D’après eux, aucune application majeure n’a été développée depuis que l’ICO a été faite et l’absence d’initiative a conduit une grande partie de la communauté à se désintéresser de la blockchain.

En fin d’année dernière, la communauté d’EOS s’est démarquée en réussissant à tenir tête au géant B1 et à reprendre le contrôle de la blockchain. Rapidement, un hard fork s’est imposé comme la solution idéale pour apporter des changements majeurs et pertinents à EOS.

Néanmoins, le code d’EOS a été construit à partir de EOSIO. De fait, bien qu’écrit à partir d’un code open source, les droits IP de EOSIO appartiennent à la société B1. Dès lors, il est devenu indispensable de réaliser un changement majeur pour renommer le code d’EOS en Mandel, mais également le branding de la blockchain.

Hard_Fork EOS

Un hard fork pour apporter des changements majeurs et un nouveau branding à EOS

La communauté de développeurs d’EOS s’est réunie pour reconstruire entièrement le code d’EOS tout en lui apportant des évolutions. Dès lors, ce travail qui s’est établi sur plusieurs mois permet désormais à la communauté de réellement gérer le code de la blockchain.

La présence de l'ancienne société B1 est désormais un mauvais souvenir et l’hard fork à venir en septembre devrait entériner son départ. Le calendrier est chargé pour EOS.

En effet, dès la fin du mois d’août, la coalition de développeurs devrait révéler le nouveau branding de la blockchain et le mois de septembre devrait offrir des améliorations attendues depuis des années comme la compatibilité avec l’IBC et l'EVM, mais aussi une plus grande rapidité de finalité des transactions.

Pour l’heure, il est délicat de réellement savoir ce que donnera réellement ce changement. Néanmoins, cet hardfork apparaît comme une lueur d’espoir pour une communauté qui semblait s’être résignée à ne plus s’autoriser à en avoir.  

Articles qui pourraient vous intéresser