NFT : Les droits IP accordés aux holders de CyptoPunks & Meebits

Yuga Labs a publié un accord conférant aux détenteurs de NFT CryptoPunks et Meebits les droits de propriété intellectuelle de leurs jetons virtuels.
yuga labs cryptopunks meebits

La communauté attendait cette annonce depuis longtemps. C’est désormais officiel, le studio Yuga Labs vient de publier un accord de licence de propriété intellectuelle (IP), au profit des détenteurs de tokens non fongibles (NFT) CryptoPunks et Meebits.

Pour rappel, Yuga Labs a racheté les collections CryptoPunks et Meebits appartenant au studio Larva Labs, en mars dernier. Dans un communiqué, Yuga Labs avait déclaré avoir réalisé ces acquisitions majeures dans le but d’intégrer ces collections “dans de futurs projets Web3”.

Cet accord de propriété intellectuelle était l’une des choses les plus attendues par les holders de ces NFT. Concrètement, ce nouvel accord juridique accorde aux détenteurs de ces deux collections les droits de propriété de leurs NFT. Cela signifie qu’ils sont désormais en mesure d’utiliser leurs biens numériques pour toutes sortes d’activités commerciales (produits, marques…), à la fois en ligne et physiques.

“Nous pensons que le fait d’offrir des licences de propriété intellectuelle aux détenteurs ouvrira la porte à une créativité et des possibilités infinies pour les Punks, et nous nous estimons chanceux d’être présents pour le voyage à venir.”

déclare la collection CryptoPunks sur Twitter

Cependant, Yuga Labs se réserve le droit d’apporter quelques modifications à cet accord, comme le font remarquer les deux collections sur leur compte Twitter.

CryptoPunks et Meebits rejoignent le Bored Ape Yacht Club (BAYC)

Les détenteurs de CryptoPunks et Moonbirds se voient enfin accorder les mêmes droits que les propriétaires de NFT Bored Ape Yacht Club (BAYC). En effet, ces derniers ont, depuis maintenant un moment, l’accès aux droits IP de leurs actifs numériques. Par ailleurs, cela a amené certains génies de la communauté à lancer d’importantes marques à l’effigie de leurs singes virtuels.

Parmi ces derniers, nous pouvons retrouver un certain Seth Green qui a lancé sa propre émission en mai, ou encore Andy Nguyen qui a décidé d’ouvrir son fast-food appelé “Bored & Hungry”.

nft yuga labs metaverse

Plus récemment, les créateurs des collections Moonbirds et Oddities ont opté pour une tout autre direction. En effet, la collection a, elle aussi, publié un accord de licence IP qui confère les droits de commercialisation pour créer des projets basés sur leur NFT.

La différence avec l’accord de Yuga Labs étant que Moonbirds a adopté le code de “copyright Creative Commons” (CC0). Cela signifie que n’importe quel utilisateur de cet écosystème, qu’il détienne ou pas des NFT Moonbird, est autorisé à utiliser l’image de ces NFT pour ses propres projets commerciaux.

De toute évidence, cette décision a suscité beaucoup d’incompréhensions de la part des détenteurs de ces NFT. Certains holders affirment être entrés dans le projet en pensant avoir un accès exclusif sur les droits de propriété de leurs NFT. Selon eux, ce choix fera perdre de la valeur à leurs biens virtuels et, de ce fait, engendrera une perte de revenus conséquente. Les créateurs ont justifié leur décision en expliquant notamment que cela “honore et respecte les valeurs d’Internet et du Web3“.

À l’heure où nous rédigeons ces lignes, le floor price de la collection CryptoPunks se situe aux alentours des 40 ETH, soit environ 75 000 dollars, tandis que les Meebits s’échangent à un prix minimum de 4.3 ETH. Aucune hausse particulière n’a été enregistrée depuis la mise en ligne de l’accord. La tendance actuelle du marché ne doit pas arranger les choses.

Yuga Labs est aujourd’hui l’un des plus gros acteurs dans l’écosystème Web3. En plus d’être propriétaire de certaines des collections NFT les plus populaires, le studio développe actuellement un projet du nom d’OtherSide, un metaverse d’une ampleur inédite qui regroupera des dizaines, voire des centaines de collections dans un seul et unique écosystème virtuel.

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser