Do Kwon fait l’objet de poursuites pénales pour fraude aux États-Unis

Peu après son arrestation au Monténégro, Do Kwon fait désormais face à des accusations criminelles de la part des procureurs fédéraux de New York.
do kwon accusations criminelles
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Le jeudi 23 mars 2023, Do Kwon, fondateur de Terraform Labs, a été arrêté au Monténégro et accusé de fraude par les procureurs fédéraux de New York. Kwon, qui était en fuite depuis des mois, est également l'objet d'une enquête en Corée du Sud et figure sur la liste des personnes recherchées par Interpol en relation avec l'effondrement de terraUSD (UST) l'année dernière.

Les récentes accusations criminelles à son encontre pourraient amener vers une extradition aux États-Unis, on vous en parle.

En février de cette année, Kwon faisait déjà face à des accusations civiles déposées par la Securities and Exchange Commission des États-Unis, alléguant qu'il avait trompé les investisseurs.

do-kwon-interview-1-min

Les accusations criminelles portées contre Do Kwon comprennent une conspiration en vue de commettre une fraude, une fraude aux matières premières, une fraude aux valeurs mobilières, une fraude par fil et une conspiration en vue de se livrer à une manipulation de marché. Selon la plainte, Do Kwon est accusé d'avoir fait un certain nombre de “déclarations inexactes et trompeuses de faits matériels” au cours de plusieurs années, citant des apparitions à la télévision et des tweets de comptes liés à Terraform Labs.

La plainte alléguait que Do Kwon avait fait de fausses déclarations sur l'efficacité du mécanisme algorithmique qui assurait supposément la stabilité du prix de l'UST. Do Kwon aurait également contacté des représentants d'une société de trading et d'investissement des États-Unis pour obtenir de l'aide dans la modification du prix du marché de l'UST. Il semblerait que ce soit Jump Crypto qui ait fourni ses services.

La SEC a demandé une injonction pour empêcher Do Kwon de se livrer à une activité frauduleuse et pour l'obliger à payer des sanctions civiles et des restitutions aux investisseurs lésés.

L'arrestation de Do Kwon au Monténégro et les accusations criminelles portées contre lui par les procureurs fédéraux de New York représentent une escalade significative des défis juridiques auxquels sont confrontés Terraform Labs et son fondateur. Les accusations criminelles portées contre Kwon comportent des sanctions potentiellement sévères, notamment des amendes importantes et une possible peine d'emprisonnement.

Selon des médias locaux, Do Kwon a été arrêté avec le directeur financier de Terra alors qu'il tentait d'embarquer sur un vol à destination de Dubaï en utilisant de faux documents du Costa Rica.

Il a également été trouvé en possession de faux documents belges, de 3 ordinateurs portables et de 5 téléphones.

Articles qui pourraient vous intéresser