Crypto : Une taxe de 28% sur les produits et services crypto en Inde ?

La GST (Goods and Services Tax) indienne considère la possibilité d’ajouter une taxe sur les produits et services cryptos de 28 %.
india
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 27.05.2022 10:50

Le Conseil indien de la GST (Goods and Services Tax) va probablement envisager de prélever 28% de taxe TPS sur les actifs crypto ! C'est ce que certaines sources ont rapporté à CNBC TV18, la chaine nationale financière indienne. La taxe sur les produits et services (TPS) est une taxe sur la vente, similaire à la TVA que nous avons en Europe. Jusqu'ici en Inde, cette taxe était égale à 18%. De plus, elle n'était prélevée que sur les services fournis par les exchanges et était classée dans la catégorie des services financiers.

inde taxe crypto

Taxes et régulation crypto : l'exode en Inde continue

La méfiance des autorités indiennes envers les cryptos entraine une fuite des cerveaux considérable. De nombreux acteurs de l'écosystème indien émigrent vers d'autres pays. Entrepreneurs, start-up 3.0, développeurs blockchain : nombreux sont ceux qui ont quitté l'Inde et sa politique musclée pour se développer dans d'autres pays. Parmi ces destinations : les USA, Singapour et Dubai. Difficile pour l'Inde de rivaliser avec cette nouvelle proposition de taxe crypto.

Les co-fondateurs de WazirX , le plus gros exchange indien, ont récemment quitté l'Inde pour Dubai. La raison ? Le volume des transactions a atteint son plus bas niveau sur six mois due à la politique hostile gouvernementale. Cela était également visible lors des événements Web3.0 organisés à Dubaï en mars. Durant les évènements les plus importants tels que la Binance Week et ETHDubai, les Indiens constituaient la majorité des participants.

Dubai s'impose comme le nouveau centre mondial des cryptos et se sont d'ailleurs récemment lancés dans le metaverse. L'exode massif des Indiens vers ces contrées risque donc de se prolonger ces prochains mois. L'Inde ne semble pas lever le pied sur les restrictions menées à l'encontre des cryptos et continue de réguler agressivement le secteur. Le pays s'expose donc à une perte de talents considérable et le temps nous dira si ce dernier aura fait une erreur ou non.

Articles qui pourraient vous intéresser