Binance et CZ sont accusés par une action collective d’avoir provoqué le crash de FTX

Binance et son PDG font face à une action collective les accusant de manipulation du marché ayant conduit à la chute de FTX.
binance france enquete
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Binance, accompagnée de son PDG, Changpeng Zhao, se retrouve au cœur d'une action collective, initiée devant le tribunal de district du nord de la Californie. Le litige, porté par Nir Lahav, accuse le géant de la crypto monnaie et son leader de violer à la fois les lois fédérales et californiennes. La principale contestation concerne une série de tweets de CZ au début de novembre qui auraient eu des effets néfastes sur la bourse rivale, FTX. La baisse subséquente de la valeur du token utilitaire FTT de FTX et l'effondrement éventuel de FTX seraient directement influencés par les actions de Binance.

Décodage de la séquence des événements

Les événements ont pris une tournure dramatique lorsque CZ a révélé sur X (anciennement connu sous le nom de Twitter) l'intention de Binance de vendre ses FTT à la suite de révélations sur les finances d'Alameda Research et FTX. Quelques nouvelles dramatiques plus tard, Binance annonçait racheter FTX. Cette dernière annonce a été de courte durée car un jour plus tard, Binance s'est retirée de l'accord.

Le procès soutient que la diffusion volontaire par CZ de ce changement sur les plateformes de médias sociaux était une tentative directe de nuire à FTX. De plus, le tweet de CZ du 6 novembre concernant la décision de Binance de liquider leur FTT restant a suscité des interrogations. Les critiques soutiennent que ce tweet, combiné à la révélation que Binance avait déjà vendu ses FTT, était un mouvement calculé pour faire chuter la valeur marchande du FTT. Selon le procès, ces actions ont malicieusement poussé FTX à la faillite, privant ses dirigeants et son conseil d'administration de la chance de protéger sa clientèle et ses parties prenantes.

Les conséquences et la réponse de la communauté

Comme le précise le procès, à la fois FTX et Binance sont sous la surveillance de la SEC. Une procédure pénale contre le PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, doit commencer le 4 octobre à New York. Bien que CZ ait ouvertement réfuté les allégations de tactiques concurrentielles sournoises, son démenti n'a pas fait taire les murmures de la communauté crypto.

Articles qui pourraient vous intéresser