Binance accusé d’avoir contourné les sanctions contre la Russie

Le département de la Justice des Etats-Unis vient d’ouvrir une enquête pour déterminer si Binance a contourné les sanctions contre la Russie.
CZ Binance russie

Dernière modification effectuée le 07.05.2023 14:30

Depuis plusieurs mois, Binance est dans le viseur du régulateur américain. Le plus gros exchange du monde fait face à une grande surveillance de la part de plusieurs autorités, dont le département de la Justice des Etats-Unis, notamment pour avoir supposément contourné les sanctions américaines contre la Russie.

En réalité, ces différentes investigations ne sont pas étonnantes puisqu’elles découlent d’un renforcement généralisé de la part des autorités américaines envers le secteur de la blockchain et des crypto monnaies. D’ailleurs, le secteur bancaire est en ligne de mire depuis le début de l’année 2023.

Néanmoins, dans le cadre de cet article, intéressons nous aux différentes accusations auxquelles fait face l’exchange de crypto monnaies Binance.

Concrètement, plusieurs enquêtes pèsent actuellement sur le comportement de l’exchange, mais également sur celui de Changpeng Zhao, le CEO de Binance.

D’un côté, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a intenté un procès à Binance en mars dernier, et, d’un autre, le département de la Justice des Etats-Unis a quant à lui ouvert une enquête sur la potentielle ambiguïté entretenue par Binance avec les ressortissants russes présents sur sa plateforme.

En savoir plus sur : La BNP Paribas pousse ses clients à l’utilisation du yuan numérique chinois

Le DoJ ouvre une enquête sur Binance pour déterminer si l'exchange a contourné les sanctions envers la Russie

Depuis l’invasion russe en Ukraine, les Etats-Unis ont déployé de nombreuses sanctions économiques à l’égard de la Russie. De fait, les entreprises souhaitant continuer d’opérer sur le sol américain ont l’obligation de respecter ces dernières au risque de faire face à une enquête criminelle de la part des autorités américaines.

Alors que Binance avait mis en œuvre de nombreuses mesures afin de se mettre en conformité avec ces sanctions économiques, comme l’interdiction de procéder à des dépôts et des transactions sur Binance pour les citoyens russes détenant plus de 10 000 euros sur l’exchange, l’exchange aurait, en réalité, fait preuve de grandes largesses à l’égard de ses utilisateurs russes.

En effet, le département de la Justice des Etats-Unis mènerait actuellement une enquête afin de déterminer si l’exchange de crypto monnaies Binance a permis à certains citoyens russes de contourner les sanctions américaines.

Utilisant son droit de réponse, un porte-parole de l’entreprise a déclaré à Bloomberg « qu’en 2021, Binance a lancé une initiative visant à remanier complètement sa structure de gouvernance d’entreprise, notamment en faisant appel à un groupe de cadres chevronnés de classe mondiale pour changer fondamentalement la façon dont Binance opère à l’échelle mondiale ». Dès lors, « la politique de Binance impose une approche de tolérance zéro à l’égard des doubles enregistrements, des identités anonymes et des sources d’argent obscures ».

Binance russie

La CFTC intente un procès à l’égard de Binance

L’enquête du département de la Justice des Etats-Unis n’est pas la première affaire judiciaire à laquelle doit faire face l’exchange. En effet, en mars dernier, la CFTC a intenté un procès à Binance concernant son faible respect de la législation américaine, mais également les agissements de son CEO.

Cette plainte incorpore plusieurs accusations différentes.

D’abord, sur l’irrespect intentionné des lois américaines, la CFTC estime que Binance a volontairement ouvert la possibilité à ses clients américains de continuer à utiliser ses services alors même que l’entreprise savait que ces dernières n’y étaient pas autorisées. De plus, Binance aurait été particulièrement attentif au comportement des autorités américaines en informant ses propres clients des enquêtes dont ils pouvaient faire l’objet.

Ensuite, sur les pratiques douteuses de l’exchange, la CFTC accuse Binance d’avoir fabriqué un faux audit de sécurité afin de concrétiser sa relation commerciale avec l’entreprise Paxos.

Enfin, Binance est accusée de délit d’initié en ayant procédé à du trading sur sa propre plateforme avec plus de 300 comptes internes différents, dont certains contrôlés directement par Changpeng Zhao à certains moments.

En tout état de cause, Binance devra déployer de nombreux efforts financiers et humains pour faire face à ces différentes enquêtes. En revanche, l’issue de ces dernières pourrait fortement faire vaciller l’empire construit par CZ depuis plusieurs années.

Articles qui pourraient vous intéresser