Telegram veut lancer son propre exchange et wallet crypto

Le PDG de Telegram a annoncé ce mercredi 30 le lancement d’un exchange crypto et d’un wallet non custodial.
telegram exchange wallet dex-min
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Un exchange crypto décentralisé et un wallet non custodial de la part de Telegram ?

Au milieu des retombées en cours dues à l'effondrement de l'échange de crypto monnaies FTX, le fondateur de Telegram, Pavel Durov, a annoncé que la plateforme de messagerie avait l'intention de lancer une suite de produits de crypto monnaies décentralisés.

Il s'agit d'un “decentralized exchange (DEX)” et un wallet non custodial. “La nouvelle entreprise cherche à rectifier la centralisation existante des entités de cryptomonnaie, un facteur qui a laissé tomber des millions d'utilisateurs en référence à l'effondrement de l'échange FTX”, a déclaré le PDG sur sa chaîne officielle Telegram le 30 novembre. Notre rapport dans cet article.

Telegram vise à donner le pouvoir aux utilisateurs

telegram wallet exchange crypto

«L'industrie de la blockchain a été construite sur la promesse de la décentralisation, mais a fini par être concentrée entre les mains de quelques-uns qui ont commencé à abuser de leur pouvoir», a déclaré Durov via sa chaîne Telegram officielle ce mercredi 30. Le fondateur de Telegram a noté qu'en raison de la concentration du pouvoir entre quelques mains, il n'est pas surprenant que l'incident FTX se soit produit. Plus que tout, les développements de l'année écoulée ont démontré que l'écosystème crypto dans son ensemble doit revenir à ses racines décentralisées, selon Durov. «la solution est claire : les projets basés sur la blockchain doivent revenir à leurs racines : la décentralisation. Les utilisateurs de crypto-monnaie devraient passer à des transactions sans confiance et à des portefeuilles auto-hébergés qui ne dépendent d'aucun tiers», a-t-il déclaré.

Durov a appelé les développeurs à aider à éloigner l'industrie de la blockchain de la centralisation “en créant des applications décentralisées rapides et faciles à utiliser pour les masses“, ce qui, selon lui, est désormais réalisable. “Il est maintenant temps d'aller au-delà des inefficacités des plateformes héritées et de la centralisation”, a proclamé Durov, ajoutant que des technologies comme TON ont le potentiel de “rendre le pouvoir au peuple“. Le PDG a souligné la création récente de Fragment – ​​une plateforme d'enchères entièrement décentralisée qui fonctionne sur The Open Network (TON) – qui «n'a pris que 5 semaines et 5 personnes» pour voir le jour. “Fragment a été un succès incroyable, avec 50 millions de dollars de noms d'utilisateur vendus en moins d'un mois“, a déclaré Durov. “Cette semaine, Fragment s'étendra au-delà des noms d'utilisateur”, a promis Durov.

Le plongeon crypto de Telegram

Ce n'est pas la première incursion de Telegram dans le monde de la cryptographie, car la plateforme a lancé The Open Network et son jeton natif Toncoin (TON) en mai 2020. Par exemple, les utilisateurs de la plateforme de messagerie pouvaient acheter et vendre des cryptomonnaies sans quitter l'application en utilisant The Open Network. Le projet s'est toutefois heurté à un obstacle majeur, car la Securities and Exchange Commission des États-Unis a accusé la plateforme d'avoir mené une offre non enregistrée de jetons numériques et a ordonné à Telegram de restituer plus de 1,2 milliard de dollars aux investisseurs et de payer une amende civile de 18,5 millions de dollars.

Au moment d'écrire ces lignes, Toncoin (TON) se négocie autour des $1,83, en hausse de 6% le lendemain de l'annonce de Durov

Articles qui pourraient vous intéresser