Justin Sun, fondateur de Tron, est poursuivi par la SEC américaine

Justin Sun, fondateur de Tron, poursuivi par la SEC américaine pour manipulation de marché et émission de titres non enregistrés.
justin sun sec
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

La SEC a déclaré que TRX et BTT étaient des securities (titres) non enregistrés, accusant Justin Sun, le fondateur de Tron d'avoir créé un programme de trading frauduleux pour gonfler leur volume de trading.

L'ancien protégé de Jack Ma, fondateur d'Alibaba, aurait ainsi tenté d'augmenter artificiellement le volume de trading de TRX en demandant à ses propres employés de mener plus de 600 000 transactions de wash trading de TRX entre deux plateformes de trading qu'il contrôlait.

En réponse, la SEC a poursuivi Sun, la Fondation Tron, la Fondation BitTorrent et BitTorrent (maintenant connu sous le nom de Rainberry) pour avoir vendu et distribué des titres non enregistrés, pour fraude et pour manipulation de marché.

La plainte de la SEC a déclaré que les employés de la Fondation Tron ont effectué les transactions, que les Fondations BitTorrent et Tron ont contrôlé les comptes et que les employés de Rainberry ont transféré des fonds pour le trading.

La cryptomonnaie native de Tron, TRX, a chuté de 10% à la suite des accusations de la SEC. D'autres jetons liés à Justin Sun, notamment Huobi (HT), Just (JST) et Sun Token (SUN), ont également chuté de plus de 5%.

Des célébrités liées à l'affaire de vente de securities

Fr2TriZXoAAWLoR

Outre la poursuite contre Justin Sun, la SEC a également poursuivi Lindsay Lohan, Jake Paul, Soulja Boy, Lil Yachty, Ne-Yo, Akon et Michele Mason pour des accusations de publicité illégale pour leur rôle présumé dans la promotion de TRX et de BTT sans avoir divulgué qu'ils étaient payés pour le faire.

Sun se chargeait lui-même des paiements aux célébrités et savait que ces paiements n'étaient pas divulgués.

SEC

Articles qui pourraient vous intéresser