Nexo en procès pour avoir empêché $126 millions de retraits de 2020 à 2021

Une famille d’investisseurs lance un procès contre Nexo pour avoir tenté de les empêcher de retirer 126 millions de dollars.
Nexo retraits procès
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Nexo est poursuivi par un groupe d'investisseurs qui affirment que le prêteur crypto les a empêchés de retirer plus de 107 millions de livres sterling (126 millions de dollars). Les investisseurs affirment que l'entreprise les avait intimidés pour qu'ils revendent leurs tokens NEXO à la plateforme pour environ 60% de moins que le prix du marché.

Nexo aurait limité les retraits sur la plateforme

Nexo retraits limité procès

Les trois entrepreneurs affirment avoir exprimé pour la première fois des inquiétudes concernant la conformité et la transparence de Nexo en décembre 2020. Ne réussissant pas à obtenir une réponse du prêteur crypto au sujet de ces inquiétudes, les frères Jason, Owen et leur cousin Shane Morton ont commencé à retirer une partie de leur réserve de 126 millions de dollars, vendant leurs tokens NEXO par paliers afin de limiter l'impact sur le prix. Cependant, le 22 mars 2021, Nexo impose un plafond de $150,000 sur les retraits quotidiens. Le lendemain, les Morton affirment que leurs boutons de “retrait” étaient grisés. Ils ne pouvaient pas non plus échanger leur NEXO contre d'autres crypto monnaies, car le bouton “convertir” avait également été gelé.

Ils affirment également que lorsqu'ils ont communiqué avec le responsable des comptes Nexo qui a traité leur demande, ce dernier leur a dit que des mesures avaient été prises pour “soutenir le prix des jetons Nexo“.

Il leur aurait alors proposé un accord : ils pouvaient revendre leurs jetons NEXO à la plateforme avec une remise de 60% par rapport au prix du marché. Le procès prétend que Nexo a rompu le contrat en imposant des limites de retrait «sur mesure» et que les tactiques de négociation ultérieures du prêteur équivalaient à une «intimidation». Pour sa part, Nexo qualifie la famille d'«opportuniste» et affirme que “toutes les transactions, y compris la vente de leurs jetons Nexo, ont été conclues de bonne foi, ont été documentées et ont été acceptées comme définitives par les demandeurs lors de l'exécution

Le procès se fera devant la Haute Cour de Londres.

Nexo dans une position délicate

Nexo n'est pas étranger à la controverse. Après que l'effondrement de Terra ait provoqué une vague de problèmes de liquidité parmi les prêteurs crypto, supprimant Celsius, Voyager, Vauld, Hodlnaut et bien d'autres, de nombreux internautes estiment que Nexo serait le prochain.

En septembre, le prêteur s'est mis huit États américains à dos, alléguant que la société «déclare faussement» l'étendue de sa conformité aux réglementations sur les valeurs mobilières.

Ces huit États, comprenant la Californie et Washington, ont publié un état des charges et annoncé qu'ils émettaient également une ordonnance de cesser et de s'abstenir, tandis que New York a annoncé qu'il poursuivait Nexo pour “avoir faussement déclaré qu'il se conformait aux réglementations applicables et aux exigences de licence“.

Articles qui pourraient vous intéresser