DeFI : MetaMask s’associe à Asset Reality pour lutter contre les arnaques

MetaMask et Asset Reality dévoilent une procédure pour aider les victimes d’escroqueries à récupérer leurs crypto monnaies volées.
Metamask Asset Reality
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 05.09.2023 18:21

Le revers de la médaille de la popularité grandissante des crypto monnaies et notamment de la finance décentralisée est l’augmentation des escroqueries. Le leader des portefeuilles, MetaMask, n’est pas à l’abri de cette problématique. Dès lors, le partenariat annoncé avec Asset Reality apparaît comme une réelle évolution pour le secteur.

Pour rappel, MetaMask a dépassé récemment les 30 millions d’utilisateurs actifs mensuels. La particularité du portefeuille produit par MetaMask est qu’il est non custudial. De fait, l’entreprise ne possède ni les clés privées des utilisateurs ni un accès aux fonds de ces derniers.

Selon les chiffres fournis dans le communiqué d’Asset Reality, les victimes d’escroqueries se font subtiliser en moyenne $25,000 tandis que les pertes effectives peuvent varier entre $50 et 1 million de dollars selon les cas.

Asset Reality est une solution de récupération et de gestion des crypto monnaies dérobés. De fait, ce partenariat stratégique a pour objectif d’aider, dans la mesure du possible, les utilisateurs ayant vu leurs actifs disparaître.

MetaMask et Asset Reality proposent une procédure transparente et simple d'utilisation

Cette assistance sera disponible pour tous les utilisateurs de MetaMask dans le monde ayant été victime d’une escroquerie y compris sur les marchés les plus actifs aux États-Unis, au Royaume-Uni, aux Philippines, en Inde, au Vietnam, au Brésil, en France, en Allemagne ou au Nigeria.

Pour que la procédure soit enclenchée par un utilisateur, il faudra nécessairement que son compte ait été compromis ou ses fonds subtilisés. Si cela se produit, le processus imaginé par le partenariat est le suivant :  

  • Premièrement, le service d’assistance de MetaMask contactera les utilisateurs pour prendre connaissance du dossier
  • Deuxièmement, ce même service fournira des conseils élémentaires à l’utilisateur avant de donner le dossier à Asset Reality
  • Ensuite, pour faciliter la transition du dossier, l’utilisateur devra ouvrir un dossier auprès d’Asset Reality via une page disponible sur le site de MetaMask
  • Enfin, Asset Reality prendra en charge la communication du dossier avec les utilisateurs en les tenant régulièrement informés de l’avancement du dossier

Asset Reality sera le gestionnaire du dossier pour les utilisateurs concernés de MetaMask permettant efficacement de décharger les utilisateurs de l’investigation tout en augmentant leur chance de retrouver les arnaqueurs afin de les traduire en justice.

Metamask-Asset-Reality-service

Un service gratuit conceptualisé sur le système des actions collectives

La crainte d’un tel service est la difficulté d’accès pour les utilisateurs les moins fortunés. En effet, traditionnellement, ces arnaques obligent les victimes à se rendre devant la justice. Une telle procédure entraine des frais de temps et d’argent que certaines personnes ne peuvent pas se permettre.

Ainsi, le service proposé grâce à cette collaboration sera gratuit pour tous les utilisateurs de MetaMask. Néanmoins, lorsque les victimes souhaiteront entamer une procédure juridique pour recouvrir les fonds perdus, MetaMask et Asset Reality se réservent le droit de leur demander de payer les frais juridiques.

Pour éviter de limiter l’utilisation de ce service, Asset Reality dévoile une stratégie tirée du système de class action présent dans le système judiciaire américain.

Ici, les victimes auront la possibilité d’unir leur force et de monter un dossier commun lorsqu’une escroquerie similaire sera la cause de leur hack. De fait, lorsqu’ils souhaiteront se rendre devant la justice, MetaMask facilitera la communication entre les victimes pour les aider à former rapidement un groupe.

Dan Finlay, fondateur de MetaMask, estime que cette procédure s’inscrit « dans le cadre d’une stratégie à plusieurs facettes que la société met en œuvre et qui comprend l’amélioration de la sécurité, l’éducation des utilisateurs et de nouvelles façons de sauvegarder les actifs ».

Toutefois, cette solution ne doit pas dispenser les utilisateurs de faire preuve de vigilance dans la conservation des clés privées donnant accès à leur portefeuille.

Articles qui pourraient vous intéresser