Découvrez l'univers crypto en profondeur

Crypto : Meta, anciennement Facebook, dépose la marque Meta Pay

Meta, anciennement Facebook, vient de déposer auprès de l’institut de la propriété industrielle américaine sa future marque : Meta Pay.
Meta Pay

Meta affirme de nouveau son intérêt pour la blockchain et le web 3. L’entreprise a déposé un dossier à l’USPTO (United States Patent and Trademark Office) – équivalent de l’INPI en France – pour déposer la marque Meta Pay.

Les documents transmis à l’institution indiquent que Meta prévoit de lancer une plateforme de paiement pour que les utilisateurs puissent échanger de l’argent ordinaire, des crypto monnaies ainsi que d’autres actifs numériques.

En réalité, Meta prévoit de modifier le nom de son service de paiement Facebook Pay lancé en 2019. Il faut rappeler qu’ils sont dans le secteur des paiements en ligne depuis 2009 et que ce service est utilisé dans 160 pays différents. Cette nouvelle identité doit donc permettre à la société de déployer sa stratégie vis-à-vis du metavers.

Dans un article paru sur Medium, le responsable du commerce et des technologies financières de Meta, Stephane Kasriel, a développé dans les détails l’ambition de l’entreprise. Il considère que la société va être radicalement modifiée par l’irruption de la blockchain tant dans la manière d’interagir que de travailler.

Meta pay doit améliorer l’expérience des paiements en ligne

La simplification des paiements en ligne est la priorité de Meta. En effet, 1,7 milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès aux services financiers parce qu’ils sont incapables de prouver leur identité. De fait, pour résoudre cette problématique, Meta Pay veut leur permettre d’y accéder.

La volonté de Meta est de créer un écosystème vertueux dans lequel l’accès aux services financiers et aux crypto monnaies pousse à l’entrepreneuriat et offre une meilleure stabilité aux gens. Le développement de Meta Pay doit permettre de faciliter l’innovation en mettant à disposition des utilisateurs les opportunités commerciales et les nouvelles activités induites par la blockchain.

Meta considère que le metavers est l’avenir. De fait, la création de Meta Pay doit permettre d’accélérer l’inclusion financière tout en construisant un produit à même de répondre aux exigences de la blockchain et du metavers.

À terme, l’entreprise souhaiterait lancer un wallet unique pour que les utilisateurs puissent prouver leur identité et payer en toute simplicité dans tous les univers du metavers.

Metaverse Meta Pay

L’entreprise souhaite anticiper l’émergence du metavers

L’entreprise considère que les crypto monnaies représentent un nouveau paradigme économique. Le metavers ouvre la voie à une nouvelle manière d’échanger de la valeur, de participer à une communauté tout en ayant – sous conditions – la possibilité de participer à la gouvernance des projets.

L’entreprise est prudente dans le développement de cette application. Elle est consciente qu’elle participe à la genèse de cette nouvelle société. De fait, Meta souhaite se concentrer, en priorité, sur les pays dans lesquels elle est déjà implantée.

En simplifiant davantage les transactions et le paiement dans le metavers, Meta ambitionne de développer une interopérabilité bénéficiant tant aux particuliers qu’aux entreprises.

Grâce au développement de Meta Pay, l’entreprise se fixe l’ambition de démocratiser l’accès et la propriété des biens et des services. Ainsi, la blockchain, par exemple, doit offrir l’opportunité à ses utilisateurs d’acheter et vendre des biens numériques et, à la fois, de permettre aux créateurs de monétiser leur passion.

Du côté de l’utilisateur, ce dernier devrait pouvoir emporter son avatar et son identité dans les différents mondes et environnements construits dans le metavers. De l’autre côté, les créateurs ne doivent pas se sentir enfermés dans un seul metavers pour pouvoir saisir toutes les opportunités qui se présentent à eux.

La grande question se situe au niveau de la centralisation de cette future plateforme. L’article n’est pas forcément rassurant sur ce point puisqu’il insiste sur le fait que la décentralisation ne fera pas disparaître les systèmes centralisés.

Connaissant l’effet de réseau inhérent à la blockchain, l’appréhension majeure pourrait se situer au niveau de la centralisation des différents mondes créés au sein du metavers de Meta.

Articles qui pourraient vous intéresser
Participez à la première conférence de CoinAcademy le 25 juin 2022
En savoir plus
Total
0
Share