Régulation : Binance dévoile le coût astronomique du KYC

Selon l’équipe juridique de Binance, l’application du KYC aurait eu de lourdes conséquences financières pour l’entreprise.
Binance KYC

Dernière modification effectuée le 03.08.2022 02:35

La popularisation du marché des crypto monnaies est corrélée à l’augmentation des obligations légales pour les entreprises du secteur. Lors d’une interview pour CoinDesk, des membres de l’équipe juridique de Binance se sont épanchés sur les coûts astronomiques de l’application du KYC (Know Your Customer). 

Ce n’est plus un secret, Binance est la plateforme de crypto monnaies la plus proche des régulateurs présente sur le marché. Dès lors, il devient particulièrement intéressant d’observer les retours d’expériences fournis par l’entreprise sur le cadre réglementaire qu’elle s’oblige à respecter.

En savoir plus surCZ défavorable à une séparation des carnets d’ordre

Binance dévoile le cout engendré par la régulation sur le KYC

Le KYC est une législation ayant pour objectif de lutter contre la fraude, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Or, de l’aveu même des employés de Binance, des activités illégales continuent de se produire sur la plateforme. 

Néanmoins, la volonté de respecter les obligations légales aurait coûté à Binance des millions de dollars en raison des coûts techniques, humains et économiques engendrés par l’application de cette législation à grande échelle.

Binance KYC Tigran Gambaryan

De plus, de nombreux membres de la communauté sont réticents à l’idée de partager leur identité sur ces plateformes. Ainsi, le renforcement du processus de KYC aurait eu pour conséquence de faire perdre des milliards de dollars de revenu à la société selon l’ancien membre du fisc américain Tigran Gambaryan (désormais directeur mondial du renseignement et des enquêtes chez Binance). 

En tout état de cause, la régulation, apparaît comme une problématique légitime, mais profondément complexe à appliquer pour les entreprises.

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser