FTX souhaite vendre une créance de 175 millions de dollars contre Genesis

Le géant FTX en faillite a récemment demandé au tribunal l’autorisation de vendre sa créance de 175 millions de dollars contre Genesis Global Capital.
ftx genesis 175 millions
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

FTX demande au tribunal l'autorisation de vendre sa réclamation :

  1. FTX cherche à vendre une créance de 175 millions de dollars contre Genesis Global Capital.
  2. La créance a été réduite de 3,9 milliards de dollars pour éviter les incertitudes judiciaires.
  3. Les réclamations contre Genesis se vendent actuellement à 65% de leur valeur nominale.

La motion de FTX et ses implications

FTX, en faillite, a déposé une motion auprès d'un tribunal du Delaware le 1ᵉʳ février, demandant l'autorisation de vendre sa créance de 175 millions de dollars contre Genesis Global Capital, également en faillite.

Cette démarche, initiée par le fonds spéculatif associé à FTX, Alameda Research, pourrait permettre à FTX de vendre la créance en totalité ou en partie, selon les conditions les plus avantageuses.

La valeur actuelle de ces créances sur le marché, estimée à 65% de leur valeur nominale, contraste fortement avec les 38% obtenus pour les créances d'Alameda Research. La motion vise à simplifier le processus de vente en évitant les coûts et délais associés à la soumission d'une motion séparée pour chaque vente envisagée.

“L'entrée en vigueur de cette ordonnance est dans le meilleur intérêt des débiteurs et de leurs successions, des créanciers, des détenteurs d'intérêts et de toutes les autres parties intéressées.”

selon le dossier

Par ailleurs, sachez que le prix de cession doit atteindre au minimum 95 % de la valeur la plus haute proposée par un ou plusieurs acteurs majeurs du marché pour les “créances non garanties de GGC“.

Contexte et conséquences de la négociation

La demande initiale de FTX de récupérer 3,9 milliards de dollars de Genesis a été considérablement réduite suite à des négociations, évitant ainsi l'incertitude et les frais d'un litige prolongé.

Cette somme a été convenue entre FTX et Genesis en août 2023 et approuvée par le tribunal en octobre, annulant d'autres réclamations de FTX contre Genesis à ce moment-là.

Cette décision reflète une stratégie visant à maximiser les récupérations potentielles tout en minimisant les risques et coûts associés à des litiges incertains. La faillite de FTX en novembre 2022, suivie de celle de Genesis en janvier 2023, a mis en lumière les risques systémiques au sein de l'écosystème des cryptomonnaies.

Articles qui pourraient vous intéresser