Bitcoin : Fidelity l’intègre dans ses plans d’épargne retraite !

Le leader mondial de la gestion d’actifs, Fidelity investments, annonce intégrer prochainement Bitcoin dans ses plans 401 (k). Il s’agit d’une première au niveau mondial.
bitcoin fidelity crypto
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 07.09.2023 00:16

Fidelity Investments est une multinationale spécialisée dans la gestion d’actifs pour le compte de tiers. Fondée en 1946, son siège est situé à Boston. Le célèbre journal The New York Times révèle ce matin qu’elle sera la première société à intégrer Bitcoin au sein de son système de plan épargne retraite par capitalisation.

Ces plans 401 (k) sont « parrainés » par l'employeur. Il ne s’agit évidemment pas d’une obligation : chaque contractant pourra opter pour conserver des bitcoins (BTC) au lieu de dollars sur son compte 401 (k), et inversement.

L'offre de Fidelity encourage l'investissement dans Bitcoin

bitcoin casino

Pour avoir un ordre d’idée, une étude récente de Cerulli Associates chiffre à plus de 2,4 trillions (de dollars) de fonds actuellement dans les comptes 401, soit plus d’un tiers du marché national. En outre, cette nouvelle offre permettra de faire connaître Bitcoin aux clients de Fidelity Investments.

Dans le même temps, cette nouvelle offre pourrait ramener une nouvelle clientèle, un argument qui a sans doute motivé la société. En effet, dernièrement, des sociétés d’horizons divers se portent vers les cryptos afin de diversifier leur offre et de séduire ainsi les clients.

D’ailleurs, la société assume clairement son objectif de démocratiser les cryptos et notamment Bitcoin puisqu’elle a énoncé que cette nouvelle offre permettra aux employés “d'investir dans des actifs numériques, notamment le bitcoin” selon leur choix.

Quels seront les frais prélevés par Fidelity pour son offre Bitcoin ?

Dans le cadre de ce nouveau contrat, plusieurs types de frais sont susceptibles d'être applicables.

D'abord, des frais de compte compris entre 0,75% et 0,9% de la valeur des actifs seront prélevés par la société. Toutefois le journal The New York Times précise que les frais peuvent dépendre de plusieurs facteurs dont « l’employeur et le montant investi ».

Ensuite, des frais de négociation supplémentaires. Si Fidelity Investments n’a encore donné aucun détail sur ces derniers, un porte-parole de la société rapporte que ces frais seront « compétitifs ».

C'est donc une bonne nouvelle supplémentaire pour Bitcoin qui se rapproche chaque jour un peu plus de l'adoption de masse.

Articles qui pourraient vous intéresser