Bitcoin : Le créateur autoproclamé de Bitcoin ridiculisé par le juge

Le jugement dans l’affaire du “Faux Satoshi” a enfin été rendu. Si le demandeur gagne son procès, il apparaît qu’il ne s’agit que d’une victoire en demi-teinte. En effet, sans contredire les propos diffamatoires de son adversaire, le juge affirme que le créateur autoproclamé de Bitcoin a présenté un dossier de preuves falsifiées.
Craig wright bitcoin

Dernière modification effectuée le 08.08.2022 21:17

La véritable identité de Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin à l’origine du livre blanc publié en 2008, fait couler beaucoup d’encre. Si son coup de génie a été de rester anonyme, nombreux sont les individus à se revendiquer dans le but de récupérer sa notoriété. C’est une affaire de ce type qu’a dû juger une cour britannique cette semaine. Si le demandeur a gagné son procès, il ne s’agit que d’une victoire en demi-teinte. L’on peut d’ores et déjà préciser que, non, l’identité de Satoshi n’a pas été révélée dans le cadre de cette affaire.

Quels sont les faits ?

Le différend remonte à 2019. Année où le Dr. Craig S. Wright (CSW) affirmait être l’authentique créateur de la plus célèbre des cryptomonnaies au monde. Ce qu’un podcaster connu, Peter McCormack, a contesté dans une série de tweets. Il écrivait “Craig Wright n’est pas Satoshi [sic] !… Quand est-ce que je suis poursuivi en justice ? Il est une fraude” ou encore “Je crois que Craig S. Wright est un escroc.”

CSW n’a pas hésité et a intenté une action en justice en diffamation à son encontre dès le mois d’avril 2019. Malheureusement pour nous, le tribunal ne devait pas répondre à la question de l’identité du créateur de Bitcoin (BTC). Toutefois, le verdict est intéressant à plusieurs niveaux.

Créateur de Bitcoin ? Le verdict dans l’affaire du faux Satoshi Craig Wright

Bitcoin créateur Satoshi CSW

À première vue, le podcaster, défendeur dans ce procès, semble avoir perdu. Il n’en est en fait rien. C’est la raison pour laquelle il se dit très heureux du jugement rendu, et remercie le juge Chamberlain.

En réalité, il n’a pas vraiment “perdu”. Le juge le condamne seulement à 1 $ symbolique pour les propos tenus publiquement sur Twitter, sans jamais le contredire. Autrement dit, bien que ce n’était pas la question posée au tribunal, le juge ne réfute les propos dans lesquels il affirmait que CSW n’était qu’une fraude et qu’il n’était pas le véritable créateur de Bitcoin. Cela est justifié par le fait que le “faux Satoshi” a présenté au juge un dossier contenant des preuves délibérément fausses. Autrement dit, il s’agit de fausses preuves, falsifiées par ses soins.

“… parce qu’il a avancé un faux dossier et présenté des preuves délibérément fausses jusqu’à quelques jours avant le procès, il n’obtiendra que des dommages intérêts nominaux… Par conséquent, je rendrai un jugement en faveur du Dr Wright sur la demande pour la somme de 1 £.”

Jugement de condamnation CSW

Difficile de croire à son identité désormais.

0
0
0
Share 0
Tweet 0
Share 0
Share
Tweet
Share
Share
Share
Share
Articles qui pourraient vous intéresser