Régulation : La BCE accélère sur son pilote d’euro numérique

La banque centrale européenne (BCE) vient de dévoiler les entreprises sélectionnées pour participer au prototype de l’euro numérique.
BCE euro numérique
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 17.09.2022 12:59

Alors que le marché ne semble pas prêt à repartir à la hausse après l’occurrence de The Merge, les pays du monde entier continuent de s’interroger sur le développement d’une monnaie numérique de banque centrale (CBDC). L’Union européenne par le biais de la Banque centrale européenne (BCE) vient de dévoiler la liste des entreprises sélectionnées pour participer au prototype d’euro numérique dans les mois à venir.

Depuis plusieurs mois, de nombreux pays du monde font part de leur volonté d’émettre un CBDC dans les années à venir. En effet, par exemple, l’Iran a récemment accéléré la mise en œuvre d’un tel mécanisme tandis que l’Australie et la Russie seraient sur le point de lancer officiellement leur CBDC.

L’Union européenne, à l’instar des États-Unis, continue de tâtonner sur le sujet, mais cette annonce devrait permettre d’avancer relativement rapidement sur le déploiement de l’euro numérique. Au vu de la situation économique mondiale, ce lancement est inévitable tant l’avenir de la finance semble s’inscrire dans les CBDC.

En savoir plus sur : La crainte d’une centralisation du hashrate sur ERGO

La Banque centrale européenne (BCE) va lancer un pilote de l’euro numérique

En avril dernier, la BCE a pris la décision de lancer un appel public à destination des entreprises du monde entier. Concrètement, l’institution recherche des sociétés souhaitant travailler avec elle pour développer le frontend du prototype de l’euro numérique. Le frontend représente toute la partie visuelle accessible à l’utilisateur lors d’une interaction numérique.

Il reste important de souligner que le déploiement final du projet, que ce soit la partie frontend ou backend, sera développé par l’Union européenne.  Néanmoins, la BCE souhaite recueillir l’avis de certaines entreprises afin de s’assurer d’un développement cohérent vis-à-vis des habitudes consuméristes.

L’objectif de ce prototype sera donc de récolter les retours d’expériences afin de développer une interface utilisateur qui permettra une adoption massive et rapide de l’euro numérique.

Ainsi, de nombreuses entités, comme les prestataires de services de paiement et les banques, étaient invitées à candidater.

Amazon euro numérique bce

Amazon fait partie des entreprises sélectionnées pour participer au prototype

La BCE vient de dévoiler la liste des entreprises sélectionnées pour rejoindre le pilote de l’euro numérique. Ainsi, on retrouve 5 entreprises dont les secteurs d’activités sont relativement variés :

  • Caixa Bank
  • Worldline 
  • EPI
  • Nexi
  • Amazon

La présence d’Amazon fait particulièrement réagir la communauté. En effet, le développement de l’euro numérique représente un enjeu de souveraineté assez fort pour l’Union européenne. Or, la présence d’Amazon, géant américain faisant partie des GAFA, est aperçue comme une menace.

Néanmoins, de nombreux garde-fous sont présents puisque les entreprises sélectionnées ne seront pas nécessairement impliquées dans le développement final de l’euro numérique. D’ailleurs, le prototype qu’elles émettront ne sera certainement pas utilisé par la BCE.

En revanche, un risque de souveraineté existe bel et bien pour l’Union européenne malgré ces différents points. En effet, Amazon pourra utiliser les informations récupérées lors du déploiement de son prototype ou même faire du lobbying pour être intégré au projet final.

Enfin, il semble particulièrement regrettable de devoir se tourner vers une entreprise américaine pour le développement de l’euro numérique alors que l’Europe – notamment la France – contient un vivier fleurissant de start up spécialisées dans le domaine de la blockchain et des crypto monnaies.

Trouver votre prochain emploi dans le web3

Articles qui pourraient vous intéresser