Aragon annule les droits de sa DAO suite à la prétendue “attaque 51%” d’Arca

L’Association Aragon suspend les projets de droits de vote des détenteurs de tokens ANT sur sa DAO, à la suite d’une attaque à 51% prétendument orchestrée par des investisseurs activistes, dont Arca.
aragon dao arca
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dans un développement inattendu, Aragon, un cadre open-source pour lancer des DAO (organisations autonomes décentralisées), a retiré ses plans d'accorder des droits de vote aux détenteurs de tokens Aragon (ANT) sur la direction future de l'organisation. Ce mouvement fait suite à une récente attaque à 51% sur la DAO Aragon, menée, selon les allégations, par un groupe d'investisseurs activistes cherchant à réaliser des gains financiers.

Les “Risk Free Value (RFV) Raiders” et la connexion avec Arca

L'Association Aragon, basée en Suisse et responsable de la supervision de la gestion d'Aragon, a affirmé que l'attaque à 51% sur la DAO Aragon a été menée par un groupe appelé les “Risk Free Value (RFV) Raiders. Aragon soutient que ces Raiders sont des investisseurs activistes liés à la société de gestion d'actifs Arca Capital Management, qui se présentent eux-mêmes comme les “vautours de la crypto. Selon un article de blog d'Aragon, les RFV Raiders sont également liés à l'attaque et à la liquidation de la Rook DAO au début du mois d'avril.

La décision d'Aragon et le nouveau programme de subventions

L'Association Aragon a déclaré avoir exercé son “devoir de diligence” pour sécuriser sa trésorerie et sa mission globale en “restructurant la DAO Aragon dans le cadre d'un nouveau programme de subventions. Aragon invoque les régulations suisses qui obligent l'utilisation de sa trésorerie pour ses objectifs déclarés comme la force motrice derrière cette décision, contraignant l'organisation à protéger les fonds de ceux qui cherchent à y accéder pour des gains financiers personnels.

L'explication d'Arca pour l'attaque à 51%

En réponse à la récente attaque, Arca Capital a publié une lettre ouverte le 2 mai, abordant un désaccord antérieur qui a conduit à l'exclusion de certains intervenants du Discord d'Aragon. Arca a affirmé que l'attaque à 51% était nécessaire pour permettre aux détenteurs de tokens de trouver des solutions créatives pour ajouter de la valeur au token tout en permettant à Aragon de continuer à construire des biens publics essentiels pour les DAO. Arca a noté que ce processus ne pouvait pas commencer tant que le “transfert de trésorerie n'était pas plus avancé“.

La décision d'Aragon de repenser sa DAO intervient un peu plus d'un mois après l'annonce d'une collaboration renforcée avec Polygon Labs.

Articles qui pourraient vous intéresser