Que sont les Ordinals en crypto ? Présentation des NFT sur Bitcoin

Ordinals NFT Bitcoin

Dans le paysage dynamique de l'écosystème crypto, les jetons non fongibles (NFTs) ont historiquement trouvé leur place sur des blockchains comme Ethereum, Solana, et la BNB Smart Chain. Pourtant, cette norme est remise en question par l'émergence des Ordinals, un projet centré sur la création de NFTs sur la blockchain Bitcoin. Les Ordinals ont percé les limitations technique perçues du code Bitcoin.

Les Ordinals ont dévoilé une nouvelle facette de l'avenir du Web3 avec la création de NFTs Bitcoin. En février 2023, plus de 100 000 ordinals ont été enregistré incluant des contenu divers, allant des images aux jeux vidéo, établissant ainsi leur place dans l'écosystème crypto.

Protocole Ordinals : Inscriptions et au-delà

Ordinals est un protocole conçu pour numéroter les satoshis, la plus petite dénomination de Bitcoin. En attachant des données supplémentaires à chaque satoshi, les Ordinals peuvent rendre chaque satoshi unique grâce à un processus appelé “inscription. Ce système de numérotation unique est basé sur l'ordre dans lequel les satoshis sont minés et transférés.

Cela contraste avec les NFTs traditionnels, qui sont généralement créés à l'aide de smart contracts sur d'autres blockchains et qui peuvent héberger les données liées aux NFT chez des tiers. Les inscriptions Ordinals, en revanche, sont inscrites directement sur la blockchain Bitcoin. Cela nous assure que les Ordinals profitent de l'immuabilité, la sécurité et la durabilité de Bitcoin.

Rareté des satoshis

La Théorie des Ordinals propose une méthodologie unique pour identifier, suivre et transférer des satoshis individuels à travers le réseau Bitcoin, créant ainsi des actifs numériques similaires aux NFTs. Activée par la mise à jour Taproot en 2021, la Théorie des Ordinals a poussé une tendance à collectionner des satoshis basés sur leur rareté.

La rareté est désignée par des facteurs tels que si le satoshi était le premier de son bloc ou de chaque période d'ajustement de la difficulté, ou même le premier après chaque division par deux. Cela a conduit à des classifications allant de “commun” à “mythique”, ce dernier étant le premier satoshi du bloc de genèse, dont il n'existe qu'un seul exemplaire.

Controverse et perspectives

Malgré la création d'un nouveau cas d'utilisation pour le réseau Bitcoin, le protocole Ordinals a suscité de nombreuses controverses. L'avènement du protocole a scindé la communauté Bitcoin, une faction préconisant la préservation de la simplicité fondamentale de Bitcoin et l'autre incitant à son évolution pour accueillir de nouvelles fonctionnalités et utilisations.

Alors que les satoshis inscrits provoquent une augmentation des frais de réseau en se disputant l'espace du bloc, certains partisans des Ordinals soutiennent que cela pourrait renforcer la sécurité du réseau en offrant aux mineurs des récompenses plus importantes. Alors que nous nous dirigeons vers un avenir où les récompenses de bloc diminuent, les frais de réseau deviendront l'incitation principale pour les mineurs à consacrer leur puissance de hachage à Bitcoin.

Conclusion

En fournissant une méthode unique pour stocker des informations sur les transactions Bitcoin, les Ordinals redessinent le monde de l'art blockchain. Ils ajoutent une utilité supplémentaire, améliorant l'activité du réseau au-delà des utilisations conventionnelles d'investissement et de transfert monétaire. Cela a conduit à une augmentation significative de l'utilisation et l'adoption de Bitcoin.

Trouver votre prochain emploi dans le web3