L’UE pousse une stratégie Metaverse pour réduire sa dépendance technologique

Les législateurs européens proposent un changement stratégique dans le développement du Metaverse, mettant l’accent sur les valeurs de l’UE et réduisant la dépendance aux technologies non européennes.
parlement européen loi crypto
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités
  1. L'UE vise la souveraineté numérique, se concentrant sur le développement du Metaverse pour diriger cet environnement numérique naissant.
  2. L'initiative cherche à réduire la dépendance aux technologies hors UE, avec un rapport plaidant pour un rôle de leader de l'UE dans la formation des mondes virtuels.
  3. Les législateurs visent des politiques favorisant les entreprises européennes, positionnant l'UE comme pionnier dans l'établissement des valeurs et normes dans le domaine numérique et virtuel.

Les législateurs de l'UE plaident pour un avenir numérique souverain

À une époque où le monde numérique évolue rapidement, l'Union européenne fait un pas décisif vers l'affirmation de sa souveraineté numérique. La commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement européen a récemment présenté un rapport novateur, axé sur la sphère en plein essor du Metaverse – un terme qui résume une vision future d'un environnement numérique partagé, interactif et immersif, tirant parti de technologies telles que la 3D et la réalité élargie.

Cette initiative fait suite aux grandes lignes du Metaverse dévoilées par la Commission européenne en juillet dernier. Bien que l'organe exécutif de l'UE n'ait pas proposé de lois spécifiques pour les mondes virtuels, il a souligné la nécessité de nouvelles normes et d'une structure de gouvernance mondiale pour ces paysages numériques en expansion. La stratégie de la Commission sur le ‘Web4' et le Metaverse témoigne de l'ambition de l'UE d'être à l'avant-garde de cette révolution technologique.

Favoriser le leadership de l'UE dans le développement du Metaverse

Alors que nous entrons dans le Web 4.0 avec le développement des mondes virtuels, nous devons poser des fondations, enracinées dans des règles, des principes directeurs et des valeurs solides de l'UE en matière de numérique. L'Europe doit mener cette transition, en plaçant les citoyens au cœur de notre avenir numérique !

Pablo ARIAS ECHEVERRÍA

Au cœur de ce changement stratégique se trouve le désir de l'UE de réduire ses dépendances technologiques vis-à-vis des pays extérieurs à l'Union. Le rapport de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs, qui a recueilli un large soutien avec 31 voix pour et seulement deux voix contre, souligne l'importance pour l'UE de jouer un rôle de premier plan dans l'élaboration de ces mondes virtuels. Le rapport reconnaît notamment que la plupart des projets de Metaverse ont jusqu'à présent été menés par une poignée d'entreprises situées en dehors de l'UE et dotées de ressources et d'une puissance financière considérables.

Pablo Arias Echeverría, le rapporteur qui a guidé cette initiative au sein du Parlement, a souligné l'urgence pour l'UE d'éviter de répéter les erreurs du passé dans le domaine numérique.

Dans ce contexte, les législateurs plaident non seulement pour le progrès technologique, mais aussi pour l'instauration de conditions de concurrence équitables afin de stimuler les entreprises européennes. Il s'agit de créer un cadre politique solide qui non seulement soutienne les entreprises de l'UE, mais aussi engage d'autres pays dans une démarche de collaboration. Ce faisant, l'UE entend se positionner en tant que pionnière dans le paysage numérique, en défendant un avenir où ses valeurs et ses normes façonneront le développement et la gouvernance des mondes virtuels.

Articles qui pourraient vous intéresser