Le tribunal américain suspend le plan de réorganisation controversé de BlockFi

Le prêteur en crypto monnaies en faillite, BlockFi, a fait face à une injonction du tribunal de faillite américain pour retirer son plan de liquidation non approuvé, suscitant davantage de controverses parmi les créanciers et les parties prenantes.
Blockfi tribunal plan
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Le prêteur crypto en faillite, BlockFi, a retiré son plan de liquidation du 13 mai suite à une directive stricte d'un tribunal de faillite américain. L'ordre du tribunal nécessitait l'émission d'une “lettre corrective“, reconnaissant que les documents controversés avaient été divulgués prématurément sans le consentement du tribunal. Cette révélation apporte une nouvelle vague d'incertitude à la saga déjà tumultueuse de la situation financière de BlockFi.

Un mouvement prématuré et ses répercussions

Selon l'ordonnance d'urgence du juge du tribunal de faillite du New Jersey, Michael B. Kaplan, les documents litigieux avaient projeté que des créances d'environ 1 milliard de dollars contre des contreparties commerciales, y compris l'échange crypto FTX et sa branche commerciale Alameda, joueraient un rôle pivot dans le remboursement des créanciers. “Le but de la déclaration de divulgation est de fournir aux clients les informations dont ils ont besoin pour prendre une décision éclairée quant à savoir s'ils doivent voter pour accepter notre plan,” avait tweeté BlockFi.

Un patrimoine en difficulté en conflit avec les créanciers

Depuis qu'il a déposé son bilan en novembre, le patrimoine de BlockFi a été au cœur d'un affrontement contentieux avec ses créanciers. Ces derniers attribuent la chute de l'entreprise à sa mauvaise gestion et à ses plans de restructuration controversés, qui sont examinés de près depuis le 15 mai. Cependant, la lettre mandatée par le tribunal – partagée par BlockFi sur son Twitter officiel – clarifie que le tribunal n'a pas encore approuvé la “capacité du patrimoine à solliciter les acceptations de son plan“.

Un mécontentement persistant et une litigation imminente

La lettre corrective a en outre souligné que les créanciers et les autres parties prenantes ne sont pas en faveur du plan de réorganisation. Le Comité Officiel des Créanciers Non Garantis a exprimé ses préoccupations en affirmant que le plan “fournit des libérations de réclamations judiciaires contre, entre autres, les directeurs actuels et anciens et les dirigeants de BlockFi qui ont commis des fautes graves nuisibles à BlockFi et à ses clients“. Alors que la situation tendue continue de se dénouer, tous les regards sont tournés vers la prochaine audience de faillite, prévue pour le 20 juin.

Articles qui pourraient vous intéresser