ETF : le président de la SEC est devenu “un handicap politique”, déclare le CEO de Ripple

Lors d’une conférence à Davos, Brad Garlinghouse a été interrogé sur la décision de la SEC des États-Unis d’approuver les fonds négociés en bourse (ETF) basés sur le Bitcoin.
etf ripple critique sec
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Le PDG de Ripple s'est exprimé sur ses convictions lors d'un Forum à Davos :

  1. Brad Garlinghouse anticipe l'approbation de nouveaux ETF crypto aux États-Unis.
  2. Le PDG de Ripple s'est exprimé sur les perspectives d'ETF pour Bitcoin et Ethereum à Davos 2024.
  3. Il en a profité pour critiquer l'approche réglementaire actuelle de la SEC.

Le PDG de Ripple s'attend à voir d'autres approbations

Lors du Forum économique mondial à Davos, Brad Garlinghouse, le PDG de Ripple, a déclaré que la récente approbation de plusieurs ETF Bitcoin Spot faciliterait potentiellement l'approbation d'ETF basés sur d'autres crypto-monnaies au cours de l'année 2024.

Bien qu'il n'ait pas explicitement prédit l'approbation d'un ETF XRP par la SEC, il s'attend à ce qu'un ETF Ethereum soit approuvé dans un avenir proche.

«Je pense que c'est une certitude. Je ne vais pas fixer d'horizon temporel, mais je pense qu'il y aura certainement d'autres ETF »,

a déclaré le PDG de Ripple

Garlinghouse critique l'approche réglementaire de la SEC

Garlinghouse a critiqué l'approche réglementaire du président de la SEC, Gary Gensler, la qualifiant de contre-productive et de politiquement problématique.

« Je pense que le président de la SEC, Gary Gensler, est devenu un handicap politique aux États-Unis. Je pense qu'il n'agit pas dans le meilleur intérêt des citoyens. Il n'agit pas dans le meilleur intérêt de la croissance à long terme de l'économie.»

a déclaré Garlinghouse

Il a souligné que la SEC avait été contrainte par le système judiciaire à approuver un ETF Bitcoin en raison de la victoire au tribunal de Grayscale en 2023, sans laquelle les ETF Bitcoin ne seraient possiblement pas approuvés aujourd'hui.

Le PDG de Ripple a d'ailleurs qualifié Gensler “d'arbitraire et capricieux” dans la manière dont il applique les loi réglementaires.

Enfin, Garlinghouse a également évoqué le potentiel des stablecoins et la nécessité d'une réglementation claire pour l'ensemble de l'industrie des crypto-monnaies.

Articles qui pourraient vous intéresser