L’exchange OPNX des fondateurs de 3AC sanctionné par le régulateur de Dubai

L’Autorité de régulation des actifs virtuels à Dubaï a adressé un blâme officiel aux fondateurs d’OPNX pour avoir exploité une plateforme d’échange crypto non réglementée.
dubai opnx sanction
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

L'Autorité de régulation des actifs virtuels de Dubaï (VARA) a officiellement blâmé les fondateurs de l'exchange OPNX pour avoir exploité une plateforme d'échange de crypto monnaies non réglementée. L'avis officiel a été envoyé le 18 avril à Kyle Davies et Su Zhu, fondateurs du désormais effondré fonds spéculatif Three Arrows Capital (3AC), à la suite de deux injonctions de cesser et de s'abstenir émises par le régulateur en février et mars. Ces ordonnances visaient à mettre fin à la commercialisation de l'échange auprès des résidents de Dubaï et des Émirats arabes unis.

Enquête approfondie et mesures correctives

La VARA a déclaré qu'elle surveille activement la situation entourant OPNX et qu'elle continue d'enquêter sur ses activités. Le régulateur évalue les mesures correctives supplémentaires qui pourraient être nécessaires pour protéger le marché. Le blâme s'étend également aux fondateurs d'OPNX, Mark Lamb, Sudhu Arumugam, et à la directrice générale Leslie Lamb.

Débuts difficiles pour OPNX et revendications douteuses d'investisseurs

OPNX, une plateforme d'échange qui facilite le commerce des créances pour des entreprises en faillite comme FTX et CoinFLEX, a connu des débuts difficiles. Au cours de ses premières 24 heures de fonctionnement, l'échange a vu moins de $15 échangés.

Open Exchange a affirmé avoir connu une augmentation massive de son volume d'échange et a plaisanté sur le faible volume de son jour d'ouverture.

Selon un tweet d'OPNX, le volume de l'exchange a apparemment augmenté jusqu'à $12,398 le 9 avril, soit une augmentation de plus de 90 000%.

De plus, OPNX a affirmé que les entreprises de trading et d'investissement Susquehanna International Group et DRW, ainsi que la société de capital-risque Nascent, étaient des “investisseurs majeurs” du projet. Cependant, ces entreprises ont toutes nié toute implication avec l'échange.

Problèmes juridiques pour les fondateurs de 3AC

En plus des problèmes liés à l'échange OPNX, Kyle Davies et Su Zhu ont été confrontés à des défis juridiques découlant de leur fiasco chez Three Arrows Capital. En mars, le duo a fait l'objet d'ordonnances judiciaires tant dans les îles Vierges britanniques qu'aux États-Unis. Ils ont été accusés de refuser de participer aux procédures liées à la faillite de la société, compliquant encore la situation pour les fondateurs et leur nouvelle entreprise.

Articles qui pourraient vous intéresser