Vers de la data trustless et décentralisée : KYVE lance son mainnet

Le mainnet KYVE est lancé, offrant des solutions de data trustless pour les développeurs web3, les opérateurs de nœuds et les analystes de données.
Kyve-network-mainnet

Le data lake (lac de données) décentralisé de KYVE est construit en utilisant le SDK Cosmos en tant que blockchain de layer 1 et est conçu pour fournir des solutions de données trustless pour les développeurs, les opérateurs de nœuds et les analystes de données.

Le lancement du mainnet (réseau principal) fait suite à un testnet incitatif qui a attiré plus de 43 000 utilisateurs uniques et a permis de déployer le réseau de test officiel : Kaon, qui sert de réplique au mainnet.

Cet article vous est proposé en collaboration avec KYVE Network.

Qu'est-ce que KYVE ?

KYVE Network est un protocole web3 qui repense l’emploi des données on-chain et off-chain. Il s'agit d'un réseau d’archivage décentralisé qui vise à reconstituer des flux de données. Pour cela, KYVE utilise une validation au niveau protocolaire pour chaque pool de donné, par exemple, Solana. Les datas sont alors validées de manière décentralisée par un ensemble de noeuds et sont stockées sur une solution de stockages décentralisée tel que Arweave ou Filecoin. En procédant de la sorte, KYVE assure aux personnes qui ont besoin d’accéder à ces datas qu’elles sont immuables et donc digne de confiance. Elles peuvent donc être utilisées pour créer une multitude de produits en passant des dApps, Oracles, outils d’analyses de data etc… L’un des points forts de KYVE est qu’une fois ces datas uploadées et validées elles sont accessibles pour tous gratuitement.

En effet, alors que KYVE prenait forme en tant que smart contract s'appuyant sur Arweave, le protocole s'est rapidement développé pour lancer sa propre blockchain construite avec le SDK Cosmos, permettant au projet de se transformer en un réseau entier construit autour de la problématique d’accès aux données pour les développeurs.

kyve-mainnet

Après une longue période de test, KYVE lance son mainnet

Le projet KYVE a traversé sa phase de test en utilisant deux réseaux distincts. Le premier, appelé Korellia, a été lancé il y a plus d'un an et fonctionne sur un système incitatif pour rassembler une communauté autour de son développement. L'objectif est de détecter les éventuels bugs et de perfectionner le projet en situation réelle. Pour stimuler l'implication des participants, 20 millions de jetons $KYVE ont été alloués pour une distribution sous forme de récompenses.

Attention : KYVE rappelle qu'aucun jeton $KYVE n'a encore été officiellement listé. Veuillez vous méfier des fausses annonces.

Le second réseau de test, nommé Kaon, joue un rôle clé dans la préparation du lancement officiel du mainnet. Il est destiné à tester toutes les applications qui seront déployées sur ce dernier.

Ainsi, KYVE entre dans une phase cruciale de son développement, où la rigueur des tests et l'expertise de sa communauté ont permis de peaufiner le projet et de le rendre pleinement fonctionnel. La distribution de récompenses incitatives a permis de créer une communauté soudée autour du projet et de promouvoir une meilleure décentralisation du projet.

Le 14 mars 2023, après de longs mois à build, le mainnet de KYVE est enfin lancé avec succès :

Nous sommes ravis d'annoncer qu'à 14:03:14 UTC aujourd'hui…
le mainnet KYVE a été lancé avec succès !
Marquant une étape majeure pour les développeurs, les validateurs, les ingénieurs et plus encore dans la construction d'un avenir réellement trustless.
Pour en savoir plus :

À mesure que l'espace web3 se développe, l'accès à des données validées sans tier de confiance (décentralisées) et parfaitement précises devient de plus en plus difficile pour le grand public. Cela peut engendrer des problèmes majeurs de scalabilité et des incohérences dangereuses dans les solutions actuelles.

Pour résoudre ces problèmes, la validation de données décentralisées est indispensable à l'infrastructure de données de web3. Le réseau KYVE se positionne comme la solution à ce problème en révolutionnant l'accès personnalisé aux données on et off chain, grâce à son protocole pour la validation et l'immutabilité. La récupération de données qui ont été uploadées via KYVE est simple et peut-être achevée de deux manières. La première étant via son REST-API et la deuxième par son Data Pipeline qui a été développé via Airbyte et permet donc à tout développeur d’accéder aux data validées et uploadées via KYVE de manière simplifiée sur Snowflakes, Bitquerie, Mongodb etc. 

Sécuriser sa blockchain avant de développer le data lake

Dans son blog Medium, KYVE rappelle sa priorité pour l'avenir : stabiliser sa blockchain. En effet, le réseau KYVE est composé d'une couche blockchain et d'une couche de protocole. La blockchain est la structure centrale du projet, tandis que la couche de protocole est le data lake (lac de données) décentralisé où les nœuds extraient, stockent et valident les données. Selon la roadmap principale de son mainnet, l'objectif du projet reste de renforcer sa couche principale autant que possible avant de se concentrer sur son data lake.

Cette approche met en évidence l'importance que KYVE accorde à la solidité de son infrastructure, afin de garantir la sécurité et la fiabilité de son réseau. En se concentrant sur cette priorité, KYVE s'assure de mettre en place une base solide avant d'étendre ses fonctionnalités et devenir ainsi une plateforme de données décentralisées performante et fiable dans les prochaines semaines.

Pour mettre en place une solution d'externalisation des données fonctionnelle, il est essentiel que nous nous concentrions d'abord sur la solidité de la couche blockchain. Une fois cette étape franchie, nous nous concentrerons sur la couche de protocole.

KYVE Network

 

Articles qui pourraient vous intéresser