Le hacker de Twitter en 2020 plaide coupable d’un important vol de crypto

Joseph James O’Connor, alias PlugwalkJoe, impliqué dans le hack très médiatisé de Twitter en 2020, est extradé aux États-Unis et plaide coupable de fraude électronique et de blanchiment d’argent.
hacker twitter 2020 coupable
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Joseph James O'Connor, connu en ligne sous le nom de “PlugwalkJoe“, a été extradé du Royaume-Uni vers les États-Unis, où il a plaidé coupable de fraude électronique et de blanchiment d'argent, entre autres. O'Connor était impliqué dans le célèbre piratage de Twitter en 2020 qui a ciblé des comptes de haut niveau, y compris ceux du président Obama, d'Elon Musk, de Joe Biden et d'autres. Le district sud de New York accuse O'Connor d'avoir volé et de blanchi environ 794 000 dollars de crypto monnaie.

Le piratage par échange de cartes SIM et le blanchiment de crypto monnaie

doj enquete silvergate ftx alameda

Selon le ministère de la Justice, le premier stratagème a eu lieu entre mars 2019 et mai 2019 et impliquait un piratage par échange de cartes SIM ciblant l'un des dirigeants d'une entreprise de crypto-monnaie. O'Connor et ses co-conspirateurs ont ensuite effectué des dizaines de transferts pour blanchir la crypto-monnaie volée, qui comprenait environ 770 bitcoin cash (BCH), 6 363 litecoin (LTC), 407 ether (ETH) et 7 bitcoin (BTC).

La prise de contrôle des comptes Twitter

Après le vol et le blanchiment des fonds, O'Connor et ses co-conspirateurs ont procédé à la prise de contrôle de divers comptes Twitter très suivis. Les procureurs affirment qu'ils ont pris le contrôle de ces comptes et ont tenté de frauder d'autres utilisateurs de Twitter. Cela correspond aux nombreux tweets d'arnaque de bitcoin qui sont apparus sur la plateforme le 15 juillet 2020, provenant de comptes appartenant à Joe Biden, Apple, CashApp, Kim Kardashian et d'autres.

Des acteurs de l'industrie de la crypto-monnaie, tels que le PDG de Binance CZ, Gemini, Coinbase, CoinDesk, Kucoin et @Bitcoin, ont également été ciblés lors du piratage.

Avec son plaidoyer de culpabilité, O'Connor a accepté de renoncer à la totalité de la somme d'argent volée. Il doit être condamné le 23 juin.

Articles qui pourraient vous intéresser