Crypto : Le Japon assouplit son régime fiscal sur les crypto

Le Japon envisage d’assouplir son régime fiscal actuel qui entraverait la croissance de nombreuses startups crypto.
crypto japon taxes
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 31.07.2023 19:59

Le gouvernement japonais envisagerait d’assouplir son régime fiscal quant aux nouvelles startups cryptographiques, afin de favoriser leur émergence sur le territoire. En effet, la plupart des nouvelles sociétés crypto basées au Japon prennent la décision de s'expatrier dans des régimes bien ouverts aux activités liées aux crypto monnaies.

Cela s’explique par le taux d’imposition particulièrement élevé auquel sont exposés les projets qui décident de lancer leurs activités au Japon. L'examen concerne principalement les entreprises qui émettent leurs propres jetons sur le marché via des ICO (Initial Coin Offering), où les fonds récoltés sont généralement utilisés pour soutenir le développement du projet.

Ces dernières se voient imposées sur “la base de leur valeur marchande” à la fin de chaque année, ce qui signifie que leurs bénéfices non réalisés sont également soumis aux taxes. Selon certains retours, ce système fiscal impacterait fortement la trésorerie de ces entreprises naissantes. C’est d'ailleurs pour ces raisons que bon nombre d’entre elles décident de s’expatrier dans des pays aux lois bien plus souples, comme à Singapour.

La plupart des gens vont à Singapour parce que c'est stupide de créer une entreprise au Japon

a déclaré Hiroshi Mikitani, le présent de la société Rakuten

Un nouveau régime fiscal prévu pour 2023 au Japon

Aujourd’hui, le Japon souhaite mettre fin à cette vague d'expatriation en proposant à ces sociétés un régime fiscal bien plus souple. Selon le média japonais Yomiuri, l’agence des services financiers (FSA) et le ministère de l'Économie japonais ont récemment déclaré vouloir améliorer certaines branches du mode d’imposition actuel.

japon crypto impots

Concrètement, ce nouveau système envisagé par le gouvernement se résume à ce que les entreprises soient taxées uniquement lorsque “des bénéfices seront générés par des ventes”. Autrement dit, le régime ne prendra plus en considération leurs bénéfices non réalisés.

Plus récemment, ce sont les investisseurs japonais qui ont appelé à une réduction des impôts sur les crypto monnaies. Fixé à 30 % comme c’est le cas en France, ces derniers considèrent ce taux bien trop élevé pour le bien de leurs activités.

Articles qui pourraient vous intéresser