Découvrez l'univers crypto en profondeur

Crypto : Celsius Network se déclare en faillite

Celsius Network, qui avait suspendu les retraits sur sa plateforme, vient d’annoncer avoir débuté une procédure de faillite.
celsius jpg

Depuis juin, l’entreprise Celsius Network traverse une période financière particulièrement éprouvante. En effet, après avoir annoncé le licenciement de 150 salariés et l’arrêt des dépôts et retraits sur sa plateforme le 12 juin dernier, Celsius vient d’annoncer être passé sous le régime américain des faillites afin d’entamer une phase de restructuration financière.

Celsius précise que cette décision lui est propre. L’entreprise explique avoir entamé la procédure de protection, de manière volontaire, en vertu du chapitre 11 de la loi sur les faillites aux États-Unis auprès du tribunal du district sud de New York. Le chapitre 11 est un processus par lequel les entreprises restructurent leurs obligations financières tout en poursuivant leurs activités.

Pour rassurer ses utilisateurs, Celsius précise que cette procédure n’est pas nécessairement une mauvaise chose puisque certaines entreprises historiques comme General Motors, Marvel ou Hertz se sont placées sous ce régime pour en ressortir encore plus fortes.

Néanmoins, cette annonce a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. L’émotion qui en ressort le plus est l’angoisse de ne jamais pouvoir récupérer son argent.

En savoir plus sur : Celsius accusée d’avoir orchestré un système de Ponzi

Celsius se déclare en faillite dans l’espoir de sauver la santé financière de son activité

La société espère que cette procédure puisse lui permettre de stabiliser son activité et de construire une stratégie de restructuration complète afin de maximiser les chances de sauver les fonds impliqués pour toutes les parties prenantes à l’affaire.

Les membres du comité spécial du conseil d’administration de l’entreprise ont commenté cette décision en expliquant que « la procédure de faillite fait suite à la décision difficile, mais nécessaire prise par Celsius le mois dernier de mettre en pause les retraits, les échanges et les transferts sur sa plate-forme. »

Ils rajoutent que sans l’arrêt de leurs activités l’accélération des retraits aurait permis à certains clients – ceux qui ont été les premiers à agir – d’être payés en totalité tout en laissant les autres derrière eux attendre de pouvoir être remboursé dans un délai indéfini.

Le PDG de Celsius Network et cofondateur de l’entreprise, Alex Mashinsky, affirme sa confiance envers ses équipes pour résoudre efficacement la situation. Il explique être convaincu « que lorsque nous regarderons l’histoire de Celsius, nous verrons cela comme un moment décisif où agir avec détermination et confiance a servi la communauté et renforcé l’avenir de l’entreprise ».

Celsius Faillite

Celsius poursuit son activité sous le régime du chapitre 11

Le chapitre 11 sur les faillites permet à une entreprise de continuer son activité sous la supervision de nouveaux administrateurs. Ainsi, David Barse, fondateur et directeur général de XOUT Capital et Alan Carr, professionnel de l’investissement, rejoignent l’entreprise pour lui apporter un leadership et une expertise supplémentaire.

De plus, Kirkland & Ellis LLP agiront comme des conseillers financiers tandis que Alvarez & Marshall interviendront en tant que conseil en restructuration pour l’entreprise.

Pendant cette procédure, Celsius va continuer ses activités. Concrètement, Celsius possède une trésorerie de 167 millions de dollars. Cette dernière lui permet de disposer de liquidités suffisantes pour soutenir certaines opérations indispensables pendant le processus de restructuration. Lors d’une procédure de faillite, l’entreprise en difficulté propose généralement une série de motions au tribunal visant à constituer sa stratégie de survie.

Les requêtes déposées par l’entreprise comprennent notamment des demandes de paiement des employés, ainsi que le maintien de leurs avantages sociaux. Cette demande est toujours en attente de l’approbation du tribunal, mais il ne fait aucun doute qu’elle devrait être accordée. À l’inverse, Celsius ne demande pas l’autorisation d’autoriser les retraits des clients pour le moment.

L’annonce de cette décision a remué la communauté et soulevé de nombreuses interrogations sur le long terme. La confiance affichée par l’entreprise pour subsister financièrement sur le long terme aux difficultés actuelles ne permet pas de rassurer efficacement les utilisateurs.

De nombreux témoignages peuvent être aperçus sous le tweet du compte officiel de Celsius dont certains démontrent toute l’ampleur systémique prise par l’entreprise dans la vie quotidienne des investisseurs particuliers. Il faut garder l’espoir que cette procédure de faillite puisse lui permettre de rembourser à terme les utilisateurs. Pour l’heure, Celsius affirme que ce point est une priorité absolue.

Articles qui pourraient vous intéresser