Affaire Celsius : nouvelle deadline pour déposer les preuves de réclamation

Bonne nouvelle pour les victimes de l’effondrement de Celsius Network : un dépôt de demandes d’indemnisation est possible jusqu’au 3 janvier.
Celsius deadline

Le tribunal américain des faillites du district sud de New York a approuvé une demande du prêteur de crypto en faillite Celsius qui vise à fixer un deadline pour que ses clients soumettent des preuves de réclamation dans le cadre de la procédure de faillite qui est en cours.

ledger black friday

Encore un nouvel épisode du côté de Celsius Network. L'année 2022 a été une année noire pour l'écosystème crypto, notamment marquée par la faillite du géant américain. Rappelez-vous, le 13 juillet dernier, l'entreprise de prêts de cryptomonnaies déposait le bilan après avoir suspendu les retraits de sa plateforme.

Le tribunal américain des faillites du district sud de New York a récemment approuvé la demande de Celsius de reporter la date limite de soumission des preuves de créances au 3 janvier 2023. Cette motion permet aux créanciers de s'accorder plus de temps afin de rembourser les prêts, facilitant alors la réorganisation de l'entreprise. Celsius Network s'est d'ailleurs officiellement exprimé sur le sujet via son compte Twitter :

Celsius déclare que son représentant chargé des réclamations, Stretto, contactera les consommateurs concernés par courrier électronique ou postal pour les informer de la date d'expiration et de leurs prochaines actions. De plus, les clients doivent s'attendre à recevoir une notification dans l'application Celsius.

La décision du tribunal a également énuméré plusieurs catégories pour lesquelles les clients n'auront pas besoin de soumettre une preuve de réclamation. Il s'agit notamment des clients dont les réclamations ne sont pas classées comme «contestées», « éventuelles » ou «non liquidées», ainsi que les cas où le demandeur n'est pas en désaccord avec le montant, la nature et la priorité de la réclamation. Pour rappel, les clients qui sont d'accord avec l'ordonnancement de Celsius de leurs réclamations telles que déposées dans les listes d'actifs et de passifs n'ont pas besoin de soumettre une preuve de réclamation et aucune autre action n'est requise de leur part pour le moment en ce qui concerne une telle réclamation.

Celsius Network : un trou de 1,2 milliard de dollars

En parallèle, l'application Celsius enverra un avis aux utilisateurs. Plusieurs exceptions quant au fait d'envoyer une preuve de la réclamation ont également été détaillées dans l'ordonnance du tribunal. Les réclamations des clients qui ne sont pas répertoriées comme étant “contestées”, “contingentes” ou “non liquidées” ne seront par exemple pas considérées. Il en est de même pour les réclamations dont le demandeur ne conteste pas le montant, la nature ou la priorité de la réclamation.

celsius

En dépit de la décision du tribunal, il n'est pas possible de retrouver les portefeuilles des clients endettés, selon les conclusions provisoires publiées le 19 novembre. L'examinatrice désignée par le tribunal Shoba Pillay a divulgué des conclusions importantes sur le sujet. M. Pillay affirme que le prêteur était insolvable à la date du 12 juin. Elle ajoute notamment que le programme de gestion de Celsius n'avait pas “de contrôles comptables et opérationnels suffisants ni d'infrastructure technique“.

Celsius a déclaré s'exprimer sur ce dit sujet lors de la prochaine audience du tribunal, prévue le 5 décembre prochain. Cela suffira-t-il à limiter la casse ? Seul l'avenir nous le dira. Rappelons quand même que Celsius Network comptait quand même 1,7 million de clients et environ 12 milliards de dollars en dépôts au moment de son insolvabilité. Autant dire que cela ne sera pas une mince affaire.

Les retombées de Celsius

Celsius est devenu l'un des premiers grands prêteurs de crypto à geler les retraits des utilisateurs après le crash du marché de la crypto de cette année. Après plusieurs semaines de silence, l'entreprise a finalement déposé son bilan en vertu du chapitre 11, révélant un trou de 1,2 milliard de dollars. Le PDG de Celsius, Alex Mashinsky, qui aurait été responsable d'une série de “transactions médiocres” au début de 2022, a démissionné en septembre. Mashinsky aurait retiré jusqu'à 10 millions de dollars du compte de la société en mai, plusieurs semaines avant que la société n'interrompe les retraits.

L'entreprise fait également face à des allégations d'exploitation d'un système de Ponzi. Le juge Martin Glenn du Tribunal américain des faillites a ordonné à l'examinateur nommé par le tribunal et au comité officiel des créanciers de Celsius de décider qui mènera une enquête sur l'utilisation par l'entreprise de l'argent des clients. À l'époque, Greg Pesce, l'avocat du comité des créanciers, a déclaré au Wall Street Journal que “nous ne savons pas si Celsius était un système de Ponzi, mais il y a des signaux qui sont apparus“, ajoutant que l'enquête “cherchait à en savoir plus à ce sujet.

La prochaine audience dans l'affaire Celsius est prévue le 5 décembre.

Articles qui pourraient vous intéresser