Binance US annule l’accord de 1 milliard de dollars de rachat de Voyager Digital

Voyager Digital annonce la résiliation par Binance.US de l’accord d’achat d’actifs de 1 milliard de dollars, invoquant un climat réglementaire hostile et incertain aux États-Unis.
binance-us-voyager
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Le prêteur de crypto monnaies Voyager Digital a révélé mardi avoir reçu une lettre de Binance US mettant fin à l'accord d'achat d'actifs de 1 milliard de dollars. Voyager a exprimé sa déception face à cette évolution, mais a rassuré que son plan de redressement sous le chapitre 11 permettrait la distribution directe d'espèces et de crypto monnaies aux clients via la plateforme Voyager.

Binance US a attribué sa décision de mettre fin à l'accord au “climat réglementaire hostile et incertain aux États-Unis“, qui a créé un environnement opérationnel imprévisible pour l'ensemble de la communauté des entreprises américaines.

Inquiétudes du gouvernement américain et déception des créanciers

Une partie importante de l'accord avait été approuvée par le gouvernement américain dans un dépôt du 20 avril, malgré les craintes que les clauses en petits caractères du contrat n'exemptent les infractions aux lois fiscales ou sur les valeurs mobilières. L'accord avait reçu le soutien de la majorité des créanciers de Voyager qui ont voté, ainsi que du juge des faillites Michael Wiles. Un comité représentant ces créanciers dans les procédures de faillite a exprimé sa déception et a déclaré qu'il “enquêtait sur d'éventuelles réclamationscontre Binance US.

voyager digital

Les avocats du gouvernement américain, y compris la Securities and Exchange Commission (SEC), avaient cherché à bloquer la transaction, arguant que certains actifs impliqués, tels que le jeton VGX de Voyager, pourraient être considérés comme des securities (titres ou valeurs mobilières) non enregistrées.

L'offre initiale de Binance US, faite en décembre, permettait à l'entreprise de se retirer de l'accord si celui-ci n'était pas finalisé dans un délai de quatre mois. Dans un dépôt judiciaire récent, les avocats de Voyager ont averti que l'échec de l'accord pourrait coûter 100 millions de dollars supplémentaires à l'entreprise et à ses créanciers.

Des spéculations sur Twitter ont laissé entendre que l'abandon de l'accord était lié à un règlement imminent avec la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), qui a poursuivi l'échange parent Binance pour la vente de produits dérivés de crypto monnaies non enregistrés. En réponse, le PDG de Binance, CZ (Changpeng Zhao), a répondu avec un emoji haussant les épaules.

La résiliation de l'accord entre Binance US et Voyager Digital soulève des questions sur l'avenir des entreprises de cryptomonnaies aux États-Unis. Les régulateurs américains ont intensifié leur surveillance des activités liées à la cryptomonnaie, et cela pourrait avoir un effet d'entraînement sur d'autres transactions en cours ou à venir.

Articles qui pourraient vous intéresser