Affaire Do Kwon : un report du procès demandé par le cofondateur de Terraform Labs

Actuellement détenu au Monténégro, Do Kwon demande à ce que son procès, prévu pour fin janvier, soit reporté de plusieurs mois.
do kwon report proces sec
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Do Kwon demande un report de son procès :

  • Do Kwon sollicite un report de son procès aux États-Unis, prévu pour le 29 janvier, en raison de difficultés d'extradition depuis le Monténégro.
  • En février 2023, la SEC a accusé Kwon d'être impliqué dans une fraude aux cryptomonnaies de plusieurs milliards de dollars.
  • Kwon, arrêté au Monténégro en mars 2023, fait face à des demandes d'extradition des États-Unis et de la Corée du Sud.

Le cofondateur de Terraform Labs

Do Kwon, le cofondateur de Terraform Labs, actuellement confronté à de lourdes accusations de fraude par la SEC, a demandé au Tribunal de District des États-Unis de reporter son procès prévu pour fin janvier.

Le motif serait que sa détention actuelle au Monténégro l'empêche d'assister à son procès aux États-Unis. En effet, cette demande survient alors que Kwon est actuellement détenu au Monténégro dans l'attente d'une extradition.

Son équipe juridique a souligné son désir d'assister “personnellement” au procès, mais les procédures d'extradition prennent plus de temps que prévu. Bien que l'équipe juridique de Do Kwon reconnaisse que le tribunal ne peut pas reporter le procès de manière indéfinie, ils estiment qu'un report jusqu'à la mi-mars serait un compromis raisonnable, offrant ainsi une chance réaliste pour sa présence au tribunal.

“M. Kwon souhaite assister à son procès. Les avocats espéraient que la procédure d’extradition au Monténégro se poursuivrait plus rapidement qu’elle ne l’a fait.

a déclaré la défense de Do Kwon

Retour sur l'affaire de Do Kwon

Les charges contre Kwon sont liées à l'effondrement de la stablecoin TerraUSD et de Terra (LUNA), entraînant des pertes financières massives aux investisseurs.

En décembre 2023, la Cour d'appel du Monténégro a annulé la décision d'extradition, compliquant davantage la situation. Les autorités américaines et sud-coréennes cherchent toutes deux son extradition, ce qui pourrait entraîner des peines dans les deux pays.

L'arrestation de Kwon au Monténégro pour utilisation de documents de voyage falsifiés ajoute de la complexité à l'affaire déjà chargée de multiples enjeux juridiques et financiers.

Articles qui pourraient vous intéresser