Le Nigéria demande $10 milliards de dommages et intérêts à Binance qui retire le naira de son service

Binance retire le naira nigérian de sa plateforme P2P face à une demande de compensation de 10 milliards de dollars par le gouvernement nigérian.
binance fuite donnees kyc utilisateurs
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités
Getting your Trinity Audio player ready...
  1. Binance a retiré le naira de son service P2P suite à une demande de compensation de 10 milliards de dollars par le gouvernement nigérian, qui accuse la plateforme de contribuer à la dévaluation de la monnaie locale.
  2. La dévaluation rapide du naira et l'inflation record ont poussé le gouvernement à cibler les plateformes d'échange de crypto monnaies.
  3. Avec plus de 26 milliards de dollars transitant par Binance Nigeria en 2023, la plateforme fait l'objet d'un examen accru.

La plateforme d'échange de crypto monnaies Binance a retiré la monnaie nigériane, le naira, de son service peer-to-peer (P2P), suite à une demande de compensation de 10 milliards de dollars par le gouvernement nigérian. Cette décision intervient dans un contexte de tensions croissantes entre la plateforme et les autorités locales, qui accusent Binance de contribuer à la dévaluation du naira.

Le retrait du Naira et les demandes de compensation

Bayo Onanuga, conseiller spécial du président nigérian Bola Tinubu, a révélé lors d'une interview avec la BBC le 1er mars la demande de compensation comme mesure pour stabiliser la devise locale. Selon Onanuga, Binance représenterait une menace pour l'économie nigériane en fixant arbitrairement les taux de change étrangers.

La fonction P2P de Binance, qui permet aux utilisateurs d'échanger directement entre eux sans intermédiaire, est devenue populaire au Nigeria en 2021, suite à l'interdiction par le gouvernement de l'industrie florissante des crypto monnaies sous l'administration de l'ancien président Muhammadu Buhari.

Les conséquences de la dévaluation du Naira

La dévaluation rapide du naira et le taux d'inflation record de près de 30% ont poussé le gouvernement à cibler les plateformes offrant des services de crypto monnaies. Ces sites sont devenus des références pour le commerce et pour établir une valeur informelle du naira.

Les utilisateurs de crypto monnaies au Nigeria avaient déjà signalé des difficultés à accéder à différents sites d'échange de cryptomonnaies, y compris Binance et OctaFX. Peu après, Binance a imposé une limite sur le prix de vente des jetons Tether (USDT) sur sa plateforme P2P, empêchant les commerçants de vendre des USDT à plus de 1 802 naira par USDT.

L'augmentation du scrutin sur Binance au Nigeria

Binance fait l'objet d'un examen accru au Nigeria, la Banque Centrale du Nigeria (CBN) ayant exprimé son inquiétude concernant des flux de fonds «suspects» via Binance Nigeria en 2023. Olayemi Cardoso, chef de la CBN, a souligné que 26 milliards de dollars avaient transité par le Nigeria via Binance en 2023, provenant de sources et d'utilisateurs non identifiés.

Des rapports indiquent également que le bureau du conseiller à la sécurité nationale a détenu deux hauts responsables de Binance à Abuja, alors que le pays cherche à réguler les échanges de crypto monnaies pour contrôler la spéculation autour du naira.

Les analystes locaux de crypto monnaies ont exprimé leur déception face à l'attitude hostile du gouvernement envers les cryptomonnaies pour résoudre le défi des devises étrangères du pays.

Articles qui pourraient vous intéresser