Le hedge fund Fir Tree poursuit Grayscale (GBTC) en justice

Le hedge fund Fir Tree a déposé une plainte contre Grayscale et lui demande de réduire ses frais et d’offrir la possibilité de se faire racheter ses actions.
Grayscale GBTC
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Le hedge fund Fir Tree a déposé une plainte contre Grayscale Investments exigeant des informations qui pourraient être utilisées pour découvrir la façon dont il gère son produit phare, Bitcoin Trust (GBTC). En effet, le fonds spéculatif Fir Tree a déposé la plainte ce 6 décembre auprès de la Cour de la chancellerie du Delaware. Fir cherche à ce que Grayscale réduise ses frais, ouvre les rachats et remette des documents relatifs à sa relation avec Digital Currency Group. Suivez le rapport dans cet article.

La plainte déposée contre Grayscale Investments

GrayScale GBTC

La plainte déposée vise à ce que Grayscale fournisse des détails sur son produit phare GBTC. Ces détails permettront à Fir Tree d'enquêter sur une mauvaise gestion potentielle et des conflits d'intérêts. Des sources anonymes rapportent que Fir Tree, qui gère environ 3 milliards de dollars, souhaite que Grayscale réduise ses frais et reprenne les rachats. Grayscale n'offre actuellement pas de programme de rachat en fiat ou en crypto monnaies pour les actionnaires de GBTC. La société facture également des frais de 2%, généralement plus élevés que les fonds concurrents, et cela sur la valeur marchande de ses avoirs en bitcoins plutôt que sur le prix de marché inférieur des actions GBTC.

Par ailleurs, le fonds spéculatif basé à New York a déclaré qu'environ 850 000 investisseurs avaient été lésés par les actions hostiles aux actionnaires de Grayscale. Les actions Bitcoin de Grayscale (GBTC) se négocient actuellement à un discount presque record de 43% par rapport à la valeur nette de son actif numérique sous-jacent, Bitcoin. Cela est dû en grande partie au fait que les détenteurs de GBTC n'ont que peu ou pas de moyens de quitter leurs positions GBTC, sauf pour les vendre à un autre acteur du marché, puisque Grayscale n'offre pas de programme de rachat en fiat ou en crypto à l'heure actuelle. Fir Tree allègue que la barre de rachat de Grayscale, qui remonte à 2014, est “auto-imposée” et affirme que Grayscale refuse de racheter des actions, car cela réduirait ses bénéfices.

La conversion des fonds en ETF, une solution à long terme pour GBTC

La plainte veut également que Grayscale arrête ses efforts pour convertir son jeton Grayscale Bitcoin Trust (GBTC) en un fonds négocié en bourse (ETF), ce que la société a tenté de faire à plusieurs reprises pendant plusieurs années sans succès. “Cette stratégie coûtera probablement des années de litiges, des millions de dollars en frais juridiques, d'innombrables heures de temps de gestion perdues et la bonne volonté des régulateurs“, ont déclaré les avocats de Fir Tree dans la plainte. Cependant, Grayscale a soutenu que la conversion des fonds en ETF est ce qui lui permettra de créer et de racheter des actions.

Un porte-parole de Grayscale a déclaré qu'il avait toujours prévu de convertir le GBTC en un ETF lorsque cela serait autorisé par les régulateurs américains. “Nous restons déterminés à 100% à convertir GBTC en un ETF, car nous sommes convaincus qu'il s'agit de la meilleure structure de produit à long terme pour GBTC et ses actionnaires“. Il conclut et affirme que «chez Grayscale, notre mission est d'aider les investisseurs à accéder à l'écosystème cryptographique en constante évolution grâce à des véhicules d'investissement familiers, sécurisés et transparents. Nous respectons les points de vue de nos actionnaires et apprécions de nous engager directement avec eux sur les détails de nos structures de produits et de notre modèle opérationnel».

Articles qui pourraient vous intéresser