Gemini lance une plateforme offshore de dérivés crypto face aux pressions réglementaires

L’échange crypto américain Gemini annonce ses projets pour une plateforme offshore de dérivés, commençant par des contrats perpétuels Bitcoin et Ethereum.
gemini foundation derives offshore
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dernière modification effectuée le 02.10.2023 19:00

Gemini, une importante plateforme d'échange de crypto monnaies basée aux États-Unis, a annoncé dans un communiqué son intention de créer une plateforme offshore de dérivés crypto appelée Gemini Foundation. Cette décision intervient alors que la surveillance réglementaire s'intensifie aux États-Unis. Le premier produit sur la nouvelle plateforme sera un contrat perpétuel Bitcoin (BTC) libellé en dollars Gemini (GUSD), suivi d'un contrat perpétuel Ether (ETH) également adossé au GUSD.

Gemini Foundation permettra d'utiliser des leviers de trading allant jusqu'à x100 en prenant des positions sur des contrats perpétuels. Ces derniers n'ont aucune date d'expiration contrairement aux contrats à terme.

Nous sommes ravis d'annoncer le lancement prochain de Gemini Foundation – une plateforme de dérivés cryptographiques non américaine. Notre premier contrat dérivé sera un contrat perpétuel BTC libellé en dollars Gemini (GUSD). Un contrat perpétuel ETH/GUSD sera lancé peu après.

Durcissement réglementaire américain affectant les plateformes d'échange de crypto monnaies

La décision d'établir une plateforme offshore coïncide avec une pression réglementaire accrue sur les crypto monnaies aux États-Unis. En janvier, Gemini et Genesis (sociétés sœurs détenues par Digital Currency Group) ont été accusées par la SEC (Securities and Exchange Commission) de vendre des securities (titres) non enregistrés. Coinbase, un autre géant des crypto monnaies aux États-Unis, est également sous surveillance réglementaire. Le PDG Brian Armstrong a déclaré cette semaine que la société envisagerait de déménager si la clarté réglementaire ne s'améliore pas.

Les emplacements offshore ne sont pas à l'abri des autorités américaines

Bien que l'emplacement offshore de Gemini Foundation puisse offrir un certain répit face aux régulateurs américains, cela ne garantit pas l'immunité contre les actions d'exécution. Binance, la plus grande plateforme d'échange de crypto monnaies au monde, a été poursuivie en mars par la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) pour plusieurs violations présumées, malgré son siège situé hors des États-Unis. De plus, FTX, qui était basée aux Bahamas, a vu son ancien PDG, Sam Bankman-Fried, faire face à des accusations criminelles aux États-Unis.

Articles qui pourraient vous intéresser