Les nations du G-7 prêtes à adopter les normes de réglementation crypto avant le sommet du Japon

Le Groupe des Sept signale un engagement vers la mise en œuvre des normes de réglementation de la crypto du Conseil de stabilité financière, en se concentrant sur les monnaies numériques des banques centrales selon les recommandations du FMI.
G7 regulation crypto
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Lors d'une récente réunion à Niigata, au Japon, les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du Groupe des Sept (G-7) ont exprimé leur engagement collectif à mettre en œuvre les normes à venir du Conseil de stabilité financière (FSB) pour la régulation des actifs crypto. Ce mouvement indique une approche harmonisée envers le monde en plein essor de la finance numérique.

Dans le même ordre d'idées, ils ont également montré leur soutien aux recommandations du Fonds monétaire international (FMI) sur les monnaies numériques des banques centrales (CBDC). La confluence de ces représentants des économies avancées a jeté les bases du prochain sommet du G-7, organisé cette année par le Premier ministre japonais Fumio Kishida, qui a confirmé le soutien collectif des membres à une réglementation plus stricte des crypto monnaies.

Suivre les pas du FSB

Il est à noter que l'engagement du G-7 à suivre ces directives intervient au milieu d'une poussée mondiale pour une approche coordonnée de la régulation des crypto monnaies. L'Inde, l'actuel président du G-20, a été le champion de cette cause. L'intention du G-7 de s'aligner sur les normes établies par le FSB indique une étape proactive vers la réalisation de cet objectif.

Le groupe prévoit que le FSB finalisera ses recommandations de haut niveau d'ici juillet 2023. Les nations du G-7 ont affirmé leur dévouement à mettre en œuvre des cadres réglementaires et de supervision efficaces pour les activités et les marchés d'actifs crypto, ainsi que les arrangements en stablecoin, en accord avec les recommandations et normes du FSB établies par les Organismes de définition des normes (SSB).

G-7-cbdc

La règle de voyage de la FATF et les CBDC

Le G-7 a également exprimé son soutien aux efforts du Groupe d'action financière (FATF) pour accélérer la mise en œuvre mondiale de sa règle de voyage. Cette réglementation impose le partage d'informations sur les transferts de fonds entre institutions financières. L'intérêt du G-7 pour cette règle est motivé par les menaces croissantes d'activités illicites dans l'espace crypto.

De plus, le G-7 s'est engagé précédemment à aider les nations en développement à émettre des CBDC. Dans cette optique, ils attendent avec impatience les recommandations du FMI sur les CBDC, qui devraient être publiées plus tard cette année.

Le G-7 est composé des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie et du Japon. Cette année, des représentants de l'Union Européenne, de l'Australie, de l'Inde et de plusieurs autres juridictions ont également été invités à participer à la discussion.

Ces décisions et discussions sont significatives. Elles suggèrent une tendance vers une approche plus mondialisée et coordonnée de la régulation des actifs crypto. Alors que la crypto continue de croître en popularité et en utilisation, la nécessité d'un cadre de régulation robuste devient de plus en plus évidente.

La déclaration du G-7 souligne l'importance de ce sujet pour les plus grandes économies du monde. Il sera intéressant de voir comment ces normes et réglementations seront finalement mises en œuvre et quel impact elles auront sur l'industrie de la crypto.

Articles qui pourraient vous intéresser