La France mène l’initiative européenne du Metaverse

La France souhaite défier les géants de la tech en lançant une consultation pour un Metaverse européen alternatif et durable.
macron france europe metaverse
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Le ministère français de l'Économie a annoncé une consultation visant à recueillir des opinions et des informations sur diverses questions politiques entourant le Metaverse en pleine expansion. La consultation, qui se déroulera jusqu'au 2 mai, vise à explorer les impacts potentiels des mondes virtuels sur la vie privée, la santé et l'environnement. En dialoguant avec le public et les experts dans ces domaines, le gouvernement français espère créer une “souveraineté numérique” pour l'Europe, encourageant essentiellement le développement d'alternatives locales aux géants technologiques américains tels que Meta Platforms.

La vision de Macron et de l'UE sur le Metaverse

Le président français Emmanuel Macron a exprimé ses ambitions pour un metaverse européen. Au cours de sa campagne électorale de 2022, il a souligné l'importance de construire une alternative européenne aux mondes virtuels en ligne actuellement dominés par les géants internationaux. Cette consultation constitue une étape importante pour concrétiser cette vision.

De son côté, l'Union européenne (UE) travaille également à élaborer sa stratégie sur les mondes virtuels, les responsables devant présenter un plan complet en mai. Dans une consultation de la Commission européenne publiée la semaine dernière, des préoccupations ont été soulevées concernant le risque de grands “gardiens” étouffant la concurrence des petits acteurs et violant potentiellement les droits fondamentaux, tels que l'ouverture et l'égalité.

parlement européen loi crypto

Les enjeux d'un Metaverse européen

La consultation française reconnaît que le metaverse peut prendre de nombreuses formes, impliquant diverses technologies telles que la réalité virtuelle et augmentée, les moteurs de jeu et la technologie blockchain, qui sous-tend les cryptomonnaies. En examinant ces technologies et leurs applications potentielles, la consultation vise à proposer des solutions alternatives aux mondes virtuels actuellement dominés par les géants de la technologie mondiale.

La consultation cherche à aborder les principales questions politiques, y compris les risques liés à la vie privée, à la santé et à l'environnement associés au metaverse. À mesure que les mondes virtuels deviennent plus immersifs et intégrés à notre vie quotidienne, comprendre et atténuer ces risques sera crucial pour assurer un avenir durable et sûr.

L'initiative du gouvernement français pour une alternative européenne au metaverse dominé par les géants technologiques américains est révélatrice d'un mouvement plus vaste visant à établir la souveraineté numérique dans la région. En favorisant le développement de technologies et de solutions locales, les pays européens espèrent reprendre le contrôle de leurs espaces numériques et réduire leur dépendance vis-à-vis des entreprises technologiques étrangères.

La consultation du ministère français de l'Économie sur le metaverse représente une étape audacieuse vers la création d'une alternative européenne aux mondes virtuels actuellement dominés par les géants technologiques internationaux. En abordant les préoccupations liées à la vie privée, à la santé et à l'environnement, ainsi qu'en favorisant la souveraineté numérique, la France et l'UE expliquent souhaiter offrir un avenir plus inclusif, équitable et durable pour le metaverse en pleine évolution. Pourtant, pour de nombreux européens, ce sont bien des initiatives de ce genre qui pourraient inquiéter les libertés des citoyens.

Articles qui pourraient vous intéresser