ETH : L’enthousiasme pour les ERC-404 propulse les frais Ethereum vers des niveaux records

Les frais de gaz sur le réseau Ethereum ont atteint un sommet en huit mois, stimulés par l’extraordinaire engouement autour du nouveau standard ERC-404.
ethereum frais erc404
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Les frais de transaction sur le réseau Ethereum ont atteint leur plus haut niveau depuis huit mois, stimulés par l'engouement pour un nouveau standard de token expérimental non officiel, l'ERC-404. Le 9 février, les prix moyens du gaz ont culminé à 70 gwei (soit 60 dollars pour une transaction standard), avec des pointes atteignant 377 gwei, une intensité de frais non observée depuis le 12 mai 2023. Ce pic de frais de gaz coïncide avec l'émergence et l'enthousiasme croissant autour de l'ERC-404 dans le secteur des cryptomonnaies.

La vague ERC-404 fait exploser les frais du réseau Ethereum

Le 5 février, un projet nommé Pandora a lancé ce standard expérimental, enregistrant depuis une augmentation de son prix de plus de 6 000% et générant plus de 474 millions de dollars de volume d'échange. L'ERC-404 vise à associer les tokens non fongibles (NFT) ERC-721 aux tokens ERC-20, facilitant la création de NFT fractionnés permettant à plusieurs portefeuilles de posséder une part d'un NFT unique et d'utiliser cette portion pour des échanges ou comme garantie pour des prêts.

Malgré l'utilisation du préfixe “ERC“, ce nouveau type de token reste officieusement nommé. Un des développeurs derrière le projet Pandora, connu sous le pseudonyme de “ctrl“, a mentionné travailler activement à la réduction des coûts de gaz, avec pour objectif d'optimiser l'adoption et l'intégration par les protocoles. Dans certains cas, ces optimisations pourraient réduire les frais de gaz de 300 à 400%.

Le réseau Ethereum et Uniswap face à l'euphorie

Selon PopPunk, co-fondateur de la firme d'audit de gaz Gaslite, un token ERC-404 consommerait environ trois fois plus de gaz qu'une transaction NFT moyenne. La majorité de l'utilisation du réseau le 9 février a été stimulée par une augmentation de l'activité sur le protocole d'échange décentralisé Uniswap, où une grande partie de l'ETH brûlé cette semaine a servi à des transactions sur cette plateforme.

Cette activité est en grande partie due aux volumes de trading significatifs générés par Pandora, DeFrogs et une série d'autres projets ERC-404, cumulant un volume de trading combiné de plus de 600 millions de dollars sur la dernière semaine, d'après les données on-chain.

Trouver votre prochain emploi dans le web3

Articles qui pourraient vous intéresser